Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité

Le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité est l’aboutissement d’un processus lancé en 2010 à la demande du Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l’UNESCO. Il a été approuvé par le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies le 12 avril 2012 et a été reconnu dans plusieurs résolutions de l’Assemblée générale, du Conseil des droits de l’homme et de l’UNESCO.

Le Plan d’action vise à créer un environnement libre et sûr pour les journalistes et les professionnels des médias, aussi bien en situation de conflit qu’en temps de paix, dans le but de renforcer la paix, la démocratie et le développement à travers le monde. Le plan prévoit notamment la création d’un mécanisme interinstitutions destiné à renforcer la contribution de chacun des acteurs des Nations Unies et à améliorer la cohérence des actions de l’ensemble de l’Organisation ; une coopération avec les États Membres afin d’élaborer une législation et d’autres mécanismes pour la protection de la liberté d’expression et d’information ainsi que la protection des journalistes ; et l’établissement de partenariats, l’organisation de campagnes de sensibilisation et le lancement d’initiatives.

La mise en œuvre du Plan d’action des Nations Unies a été examinée à Strasbourg en novembre 2014. Plus récemment, le 29 juin 2017, le HCDH et l’UNESCO ont organisé une Consultation multipartite pour déterminer comment renforcer le Plan d’action. Cette Consultation a rassemblé environ 250 représentants d’organismes des Nations Unies, d’États Membres, d’organisations intergouvernementales régionales, de la société civile, d’intermédiaires Internet et du milieu universitaire.

Avant la Consultation, un rapport a été préparé sur la base de réponses à un questionnaire de l’UNESCO envoyé à des parties prenantes dans le domaine de la sécurité des journalistes et examinant le rôle de toutes les parties prenantes, leurs principales réussites et principaux échecs, ainsi que des suggestions d’amélioration. Un projet de document final contenant des recommandations pour renforcer le Plan d’action a également été fourni avant la Consultation et des observations sur ces recommandations ont été incluses dans une seconde version qui a été envoyée à tous les participants à la suite de la Consultation, afin de recueillir des informations complémentaires.

Le dernier document final contient différentes options pour chacun des acteurs impliqués dans le domaine de la sécurité des journalistes afin de les aider à renforcer leur contribution à la mise en œuvre du Plan d’action des Nations Unies, de manière à garantir la sécurité des journalistes et de mettre fin à l’impunité face aux violations des droits de l’homme dont ils font l’objet. Voir le document final* et le rapport*.