anglais - espagnol

Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d’esclavage, y compris leurs causes et leurs conséquences

En mai 2014, le Conseil des droits de l’homme a nommé Urmila Bhoola en tant que Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d’esclavage, y compris ses causes et ses conséquences.

L’article 4 de la Déclaration universelle des droits de l’homme stipule que « nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude : l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes ».

Bien que l’esclavage ait été la première question des droits de l’homme suscitant de grandes préoccupations au niveau international, cette question est encore présente aujourd’hui et les pratiques s’apparentant à de l’esclavage demeurent également un problème grave et constant.

Le mandat sur les formes contemporaines d’esclavage inclut, sans s’y limiter, les questions relatives à l’esclavage traditionnel, le travail forcé, la servitude pour dette, le servage, les enfants travaillant dans des conditions d’esclavage ou s’apparentant à l’esclavage, la servitude domestique, l’esclavage sexuel, et les formes serviles de mariage. L’esclavage traditionnel en tant que système de main-d’œuvre légalement autorisé a été aboli partout dans le monde, mais il n’a pas été complètement éradiqué. Il peut persister dans les esprits – chez les victimes et leurs descendants et parmi les héritiers de ceux qui l’ont pratiqué – longtemps après son abolition officielle.

Bien souvent les victimes des formes contemporaines d’esclavage font partie d’une population cachée, dont certains membres se livrent à des activités illicites. L’esclavage se pratique souvent dans des régions reculées où il peut être difficile de se rendre, surtout quand les travailleurs sont impliqués dans des activités illégales, qu’ils sont isolés géographiquement ou lorsqu’il s’agit de pays ou régions frappés par la violence ou l’instabilité politique.

Ceux qui en souffrent sont en majorité les groupes sociaux les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus marginalisés de la société. La peur, la méconnaissance de leurs droits et la nécessité de survivre les empêchent de sortir de leur silence.

Pour pouvoir éliminer l’esclavage sous toutes ses formes, il est indispensable de s’attaquer aux causes profondes de l’esclavage, notamment la pauvreté, l’exclusion sociale et toutes les formes de discrimination. Nous devons également promouvoir et protéger les droits de tous, et en particulier ceux des personnes les plus vulnérables de notre société. Lorsque des violations des droits de l’homme ont déjà eu lieu, nous devons aider à restaurer la dignité des victimes.

Dernières nouvelles


Autres communiqués de presse et déclarations

Nouvelles archivées
(plus de trois ans)

Actualités

Appel à contributions concernant le rapport thématique « S’attaquer aujourd’hui à l’esclavage de demain »*

Observations concernant le Régime professionnel atypique pour les gens de mer*

Manifestation parallèle sur les questions de genre dans les formes contemporaines d’esclavage et de la traite des personnes (New York, 26 octobre 2018)*

Comunicacion dirigida al gobierno de Paraguay sobre reforma de la ley 5.407/15 del Trabajo Domestico*

Appel à contributions : rapport thématique sur la servitude domestique des femmes et filles migrantes*

Discours de la Rapporteuse spéciale sur le développement durable et l’esclavage*

La Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d’esclavage conclut l’atelier en Mauritanie
anglais français

Déclaration de la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les formes contemporaines d’esclavage, y compris leurs causes et leurs conséquences au Conseil de sécurité*

Vidéo sur la servitude pour dettes en tant que forme d’esclavage*

Visite conjointe au Nigéria*

Déclaration vidéo* sur les droits de l’homme dans le contexte des achats
Laboratoire international d’apprentissage sur les droits de l’homme et la passation des marchés publics*
Genève, 19 novembre 2015

Manifestation parallèle* « Mettre fin aux formes contemporaines d’esclavage dans les chaînes d’approvisionnement : obstacles, stratégies, possibilités et Programme de développement durable à l’horizon 2030 », 30e session du Conseil des droits de l’homme

Déclaration vidéo* concernant le rapport thématique sur l’élimination des formes contemporaines d’esclavage dans les chaînes d’approvisionnement (A/HRC/30/35)

Déclaration vidéo* sur le rôle des Nations Unies dans la lutte contre le travail forcé et servile et ses liens avec les questions de caste et de genre
Manifestation parallèle, 29e session du Conseil des droits de l’homme

Brochure

Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d’esclavage, y compris leurs causes et leurs conséquences
anglais françaisespagnol 

Rapporteuse spéciale

Urmila Bhoola
2014

Ancienne Rapporteuse spéciale

Gulnara Shahinian
2008-2014