Dubravka Šimonović, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences


Biographie

Dubravka Šimonović, Special Rapporteur on Violence against Women, its causes and consequences © OHCHR

Dubravka Šimonovic a été nommée Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences en juin 2015 par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour un premier mandat de trois ans (ce poste pouvant être occupé pour une période maximale de six ans). Elle a pris ses fonctions le 1er août 2015.

Mme Šimonović a été membre du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes de 2002 à 2014. Durant cette période, elle a été tour à tour présidente du Comité entre 2007 et 2008, Rapporteuse chargée du suivi entre 2009 et 2011 et présidente du Groupe de travail sur le Protocole facultatif en 2011.

Elle a dirigé durant plusieurs années le département des droits de l’homme au Ministère des affaires étrangères de la République de Croatie et a été la ministre plénipotentiaire de la Mission permanente de la Croatie auprès des Nations Unies à New York. Elle a également été ambassadrice auprès de l’OSCE et des Nations Unies à Vienne, en Autriche. Elle a été présidente de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies entre 2001 et 2002 et a été membre du Comité consultatif d’UNIFEM.

Au niveau régional, elle a été présidente et vice-présidente de l’équipe spéciale du Conseil de l’Europe pour la lutte contre la violence à l’égard des femmes, y compris la violence domestique, entre 2006 et 2007. Entre 2008 et 2010, elle a co-présidé le Comité spécial (CAHVIO) à l’origine de la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

Mme Šimonović détient un doctorat en droit de la famille de l’Université de Zagreb. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages et articles sur les droits des femmes et la violence à l’égard des femmes. Elle a également enseigné à la faculté de droit de Harvard, à l’Université de Nottingham, à l’Urban Morgan Institute for Human Rights (Université de Cincinnati) et au Women’s Human Rights Training Institute organisé par la Bulgarian Gender Research Foundation.

Dubravka Šimonvic est professeure invitée au Centre for Women, Peace and Security de la London School of Economics and Political Science.