anglais | espagnol

Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences

Introduction

Dubravka Šimonović, Special Rapporteur on Violence against Women, its causes and consequences © OHCHRDubravka Šimonovic (Croatie) a été nommée Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences en juin 2015 par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour un premier mandat de trois ans. Elle a pris ses fonctions le 1er août 2015.

Dans sa résolution 1994/45, adoptée le 4 mars 1994, la Commission des droits de l’homme a décidé de nommer un Rapporteur spécial sur la violence contre les femmes, y compris ses causes et ses conséquences. Le mandat a été renouvelé en 2003 par la Commission des droits de l’homme à sa 59e session, dans le cadre de la résolution 2003/45. Dans cette résolution, la Commission des droits de l’homme :

« Condamne vigoureusement tous les actes de violence contre les femmes et les filles et, à cet égard, demande, conformément à la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, que soit éliminée toute forme de violence fondée sur le sexe dans la famille ou au sein de la collectivité, ou perpétrée ou cautionnée par l’État, et souligne que les gouvernements ont le devoir de s’abstenir de tout acte de violence contre les femmes, d’agir avec la diligence voulue pour prévenir les actes de cette nature, d’enquêter à leur sujet et de les punir conformément à la législation nationale, de prendre des mesures effectives et appropriées concernant ces actes, qu’ils soient le fait de l’État, de particuliers ou de groupes armés ou factions en guerre, et de prévoir des réparations justes et efficaces et une aide spécialisée, notamment médicale, pour les victimes ;

Affirme par conséquent que la violence contre les femmes constitue une violation des droits et des libertés fondamentales des femmes et les empêche partiellement ou totalement de jouir de ces droits et libertés. »

Depuis mars 2006, le Rapporteur spécial fait rapport au Conseil des droits de l’homme, conformément à la décision 1/102 du Conseil des droits de l’homme. Le mandat du Rapporteur spécial a de nouveau été renouvelé en 2019 par la résolution 41/17.

Conformément à son mandat, le Rapporteur spécial a pour responsabilités de :

(a) Rechercher et obtenir des informations relatives à la violence dirigée contre les femmes, à ses causes et à ses conséquences auprès des gouvernements, des organes créés en vertu d’instruments internationaux, des institutions spécialisées, des autres rapporteurs spéciaux qui s’occupent de diverses questions touchant les droits de l’homme et des organisations intergouvernementales et non gouvernementales, y compris les organisations féminines, et à réagir efficacement à ces informations ;

(b) Recommander les mesures à prendre et les moyens à mettre en œuvre, aux niveaux local, national, régional et international pour éliminer la violence contre les femmes, en faire disparaître les causes et remédier à ses conséquences ;

(c) Collaborer étroitement avec toutes les procédures spéciales et les autres mécanismes relatifs aux droits de l’homme du Conseil des droits de l’homme ainsi qu’avec les organes conventionnels, en tenant compte de la demande du Conseil les invitant à intégrer régulièrement et systématiquement la question des droits fondamentaux des femmes et une perspective de genre dans leurs travaux ; et coopérer étroitement avec la Commission de la condition de la femme dans l’exercice de ses fonctions ;

(d) Continuer d’appliquer, en ce qui concerne l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ses causes et ses conséquences, une approche globale et universelle qui recouvre les causes de violence liées aux domaines civil, politique, économique, social et culturel.

Dans l’exercice de son mandat, le Rapporteur spécial :

Adresse aux États des appels urgents et des communications concernant des cas présumés de violences commises contre des femmes. Voir les plaintes émanant de particuliers

visites de pays

Soumet des rapports thématiques annuels. Voir les rapports annuels

Dernières nouvelles:


Plus de communiqués de presse et déclarations

Nouvelles archivées
(plus de trois ans)

Actualités

Appel à contributions – Visite en Équateur, novembre 2019*

Appel à contributions – Visite en Bulgarie, octobre 2019*

Déclaration conjointe de la Rapporteuse spéciale et de la Plateforme des mécanismes de défense des droits des femmes sur les violences faites aux femmes et la garde d’enfants*

Déclaration conjointe de la Rapporteuse spéciale et de la Plateforme des mécanismes de défense des droits des femmes sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail*

Déclaration devant le Conseil de l’Europe lors de la conférence « Les droits des femmes à la croisée des chemins : renforcer la coopération internationale pour une pleine application des cadres juridiques »*

Déclaration de la Rapporteuse spéciale à la 28e session de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale*

Communication conjointe concernant la Commission vérité et réconciliation et la Commission d’enquête sur les disparitions forcées au Népal – OL-NP-1-2019*

Appel à contributions – Mauvais traitements et violence à l’égard des femmes dans le cadre des services de santé procréative, en particulier durant l’accouchement*

Les parlementaires doivent placer la lutte contre le sexisme et la violence à l’égard des femmes en tête de l’agenda politique

Appel à contributions – Célébration du 25e anniversaire du mandat du Rapporteur spécial sur la violence contre les femmes*

Cadre de coopération entre le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et la Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes*

Le Comité d’experts et la Rapporteuse spéciale expriment leur inquiétude au sujet de l’affaire concernant Imelda Cortez en El Salvador*

Déclaration de la Rapporteuse spéciale lors de la 71e session du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes*

Appel lancé pour la communication de données et d’informations liées aux féminicides, 15 novembre 2018
anglais | espagnol

73e session de l’Assemblée générale (Troisième Commission), 7e réunion (New York, le 5 octobre 2018)*

Appel conjoint du Comité d’experts du MESECVI, de la Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes et du Groupe de travail chargé de la question de la discrimination à l’égard des femmes, dans la législation et dans la pratique [espagnol]

Appel à contributions – Visite au Népal, novembre 2018*

Déclaration de Dubravka Šimonović, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences, lors de la 38e session du Conseil des droits de l’homme*

Déclaration de Dubravka Šimonović, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences, lors de la 27e session de la Commission pour la prévention du crime et la justice*

Déclaration de Dubravka Šimonović, Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences, lors de la 62e session de la Commission de la condition de la femme*

Appel conjoint du Comité d’experts du MESECVI, de la Rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes et du Groupe de travail chargé de la question de la discrimination à l’égard des femmes, dans la législation et dans la pratique
anglais | espagnol

Déclaration lors de la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme*

Rapporteuse spéciale

Dubravka Šimonović
(Croatie), depuis août 2015

Anciennes Rapporteuses spéciales

Mme. Rashida Manjoo
(Afrique du Sud), août 2009 - juillet 2015

Dr. Yakin Ertürk
(Turquie), août 2003 - juillet 2009

Mme. Radhika Coomaraswamy
(Sri Lanka), 1994 - juillet 2003