L’inclusion des communautés marginalisées en Somalie grâce à la radio


« Égalité et justice pour tous ». Rien de moins, rien de plus. C’est le slogan choisi par les activistes des communautés marginalisées (MCA) pour leur campagne après un atelier de formation de deux jours sur la stratégie média et l’engagement, organisé par le Groupe de protection et des droits de l’homme (HRPG) avec le Groupe de la communication stratégique et des affaires publiques (SCPAG) de la Mission d'assistance des Nations Unies en Somalie (UNSOM).

Des activistes des communautés marginalisées lors d’un atelier de formation des Nations Unies sur la stratégie dans les médias. Mogadiscio, Somalie, 9 octobre 2019 © UNSOM

La formation organisée les 9 et 10 octobre 2019 à Mogadiscio avec six membres du réseau MCA, dont deux femmes, visait à sensibiliser davantage le public aux droits des communautés marginalisées en Somalie et à encourager les gouvernements et les organisations de la société civile à plaider en faveur des droits des minorités et à élaborer des politiques et des stratégies efficaces.

Les Minorités exclues de la participation politique, de l'emploi et de l'accès à la justice

Organisée autour de clans et caractérisée par des divisions, des inégalités et des exclusions, la société somalienne discrimine les groupes minoritaires, et clans de moindre importance, qui doivent lutter pour exercer leurs droits de participer aux processus économique, social, culturel et politique.

La marginalisation conduit à une répartition inéquitable et discriminatoire des ressources et à plusieurs problèmes de protection. « La structure clanique continue d’exclure les minorités de la participation politique, de l’emploi et de l’accès à la justice », souligne un des activistes des communautés marginalisées.

“Elle leur prive de leurs droits au développement et à l'éducation et punit les mariages mixtes avec des membres de groupes majoritaires", ajoute ce dernier.

Améliorer les possibilités pour les communautés ou groupes marginalisés de participer à la vie publique peut avoir un effet positif en matière de prévention des conflits. C’est l’approche adoptée par le HRPG et la raison pour laquelle il a saisi l’opportunité de soutenir cette campagne médiatique mise en œuvre dans le cadre de son projet d’assistance technique et de renforcement des capacités de la société civile.

« Il n’existe dans les médias aucun programme reflétant nos problèmes » déplore cet activiste.

La radio, l'outil le plus efficace pour plaider en faveur de l'inclusion

Comme le souligne Muna Abuagla du Groupe de protection et des droits de l'homme de l’UNSOM, les médias peuvent être utilisés non seulement pour informer le public sur le caractère égalitaire et inaliénable des droits de chaque être humain mais aussi pour « encourager le respect de la société pour la diversité et contribuer à l'intégration des minorités dans les communautés somaliennes. »

Pour le réseau MCA, « Les médias sont la seule source des communautés sans voix ». Lors d'une réunion organisée par HRPG avec des défenseurs des communautés marginalisées, des journalistes et des professionnels des médias, le 30 septembre 2019, les participants ont noté que la radio (avec la télévision) était le meilleur canal pour servir leurs intérêts et refléter les défis qu’ils rencontrent, tels que l'égalité d'accès, l'égalité et la non-discrimination conformément aux normes internationales en matière de droits de l'homme. Ils ont donc décidé d'investir principalement dans les radios.

La campagne médiatique, d’une durée de deux mois, sera lancée le 15 novembre 2019 et ciblera les principales stations de radio somaliennes, notamment Kulmiye (Mogadiscio), Radio Baidoa, Radio Kismayo, Radio Jowhar, Radio Beletweyne, Radio Risala, Mogadiscio, Radio Galkacyo, SBC in Bossaso. La campagne cible également deux chaînes de télévision, SNT et Horn, la télévision par câble, mais aussi les médias sociaux (Facebook, WhatsApp et Twitter).

Les sessions radiophoniques, qui durent 15 minutes, porteront sur des sujets tels que l'égalité et la non-discrimination, la participation politique, l'autonomisation des femmes, l'égalité d'accès à l'éducation, à la santé, à l'emploi et à l'activité économique, ainsi que les droits sociaux et culturels. Les cinq dernières minutes de chaque programme seront consacrées aux appels du grand public.

Les attentes pour cette campagne médiatique sont grandes. Pour les communautés marginalisées, il s’agit de la compréhension de leurs défis, besoins et désirs par les politiciens et les communautés au sein de la société somalienne au sens large, et de la réalisation de leurs droits fondamentaux.

Pour HRPG, il s'agit non seulement d'améliorer le niveau de sensibilisation, de compréhension et de protection des droits des minorités par le biais de cette campagne dans les médias, mais également de responsabiliser le gouvernement et de veiller à ce qu'il mette en place des politiques et des stratégies efficaces pour éliminer la discrimination et renforcer la protection des minorités en Somalie.

***

*Le MCA est un réseau créé en 2006 par des membres des communautés minoritaires somaliennes. Il milite pour l'inclusion sociale et politique des personnes marginalisées et des minorités, y compris les personnes déplacées à l'intérieur de la Somalie. Le MCA dirige également le groupe « minorité et personnes marginalisées » du HRPG.

11 novembre 2019

Voir aussi