La poésie pour combattre le racisme


La discrimination raciale et ethnique est présente au quotidien et met un frein au progrès pour des millions de personnes à travers le monde.

Illustration pour la campagne de lutte contre le racisme du Haut-Commissariat @ HCDHQu’il s’agisse de nier à autrui les principes fondamentaux d’égalité et de non-discrimination ou d’alimenter la haine ethnique poussant au génocide, l’intolérance et le racisme détruisent des vies et des communautés entières.

Au cours des dernières décennies, les idéologies populistes et nationalistes ont réapparu et des mouvements racistes extrémistes fondés sur ces idéologies se sont propagés dans diverses parties du monde. Dans leur sillage, le racisme, la discrimination raciale et la xénophobie se répandent, ciblant souvent les migrants et les réfugiés ainsi que les personnes d’ascendance africaine.

Ce discours populiste parle souvent de " vrais " citoyens, de " nationalistes ", d’" étrangers ", de " nous et eux ". Il défend une soi-disant " pureté " nationale et raciale et dépeint les minorités, les étrangers, les migrants et les demandeurs d’asile comme des envahisseurs. Ce discours peut devenir virulent et viral à l’ère d’Internet.

  À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme lance sa campagne #FightRacism. Dès que des actes de racisme, de discrimination raciale ou d’intolérance se produisent, nous devons tous faire front pour promouvoir le respect, la compassion et l’égalité pour tous.

Plusieurs poètes et paroliers de renom ont déjà rejoint la campagne. Audre Lorde, poète et militante afro-américaine, nous rappelle que " ce ne sont pas nos différences qui nous divisent. C’est notre incapacité à reconnaître, accepter et célébrer ces différences. "

Les auteurs Tahar Ben Jelloun et Paulo Coelho, ainsi que les artistes El Chojin, Emicida et Roben X ont tous prêté leur plume et ont fait écho avec leurs propres mots à notre cri de ralliement.

Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a déclaré : " Il est possible de se soucier à la fois de son pays et du monde qui nous entoure. Il est possible de se soucier de sa communauté et de sa famille, et de respecter la diversité d’autrui. " Mais elle nous met également en garde : " promouvoir ses propres droits aux dépens de ceux des autres est préjudiciable à l’ensemble de la société ".

La norme internationale fondamentale en matière d’égalité et de non-discrimination est énoncée dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui réaffirme que " Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés [...], sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. "

Faisons en sorte que ces mots résonnent. Trouvez l’inspiration, faites appel à votre poète intérieur et combattez le racisme.

15  mars 2019

Voir aussi