La COVID-19 et les droits de l’homme


anglais | arabe | chinois | espagnol | russe

La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) met à l’épreuve les sociétés, les gouvernements, les communautés et les individus. L’heure est à la solidarité et à la coopération afin de lutter contre le virus et d’atténuer les effets, souvent imprévus, des mesures visant à stopper la propagation du virus.

Voir la déclaration vidéo de la Haute-Commissaire *

Une employée portant un masque et des gants désinfecte un téléphone dans un supermarché à Madrid (Espagne), le 24 mars 2020. © EPA-EFE/Rodrigo Jimenez




PRINCIPES DIRECTEURS SUR LA COVID-19

Le respect des droits de l’homme dans tous les domaines, y compris les droits économiques et sociaux et les droits civils et politiques, sera indispensable au succès des mesures de santé publique.

Lire les principes directeurs


DISCOURS, DÉCLARATIONS ET TRIBUNES LIBRES

Lire la suite...

COVID-19 est un test pour nous tous
« Cette pandémie met à l’épreuve nos principes et notre humanité commune », déclare la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet.

 

Nous sommes tous dans le même bateau
Le Secrétaire général de l’ONU António Guterres affirme que « les droits de l’homme peuvent et doivent orienter l’action face à la COVID-19 et le travail de relèvement ».

 

Les droits de l’homme au cœur de la riposte
« Cette crise humaine touche aussi les droits de l’homme. Pour y faire face, nous devons placer la population et ses droits au cœur de la riposte », explique Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

 

Les mesures d’urgence ne sont pas un « chèque en blanc »
Alors que les gouvernements font face à des difficultés considérables pour protéger la population contre la COVID-19, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet leur demande de veiller à ce que les droits de l’homme ne soient pas violés au nom de mesures exceptionnelles ou d’urgence.

 

Suivez les dernières actualités concernant la COVID-19 et les droits de l’homme avec le HCDH :