Les enfants réclament à un environnement sain pour jouer


Un mural de plus de 10 mètres de long raconte le passé, le présent et l'avenir d'une petite ville d'Écosse à travers des yeux d'enfants.

Certains panneaux montraient l'exploitation minière et l'agriculture pour illustrer le passé de la ville, d'autres les rues principales remplies de magasins et de circulation représentant le présent, tandis que d'autres encore montraient un endroit pour les piétons, plein d'espaces verts où les adultes peuvent se réunir et les enfants jouer.

Des enfants de Tranent, une petite ville située à une quinzaine de kilomètres à l'est d'Edinburgh, ont créé cette fresque qui recueille leurs points de vue et leurs expériences de l'environnement et de son impact sur leurs droits et leur bien-être.  Le mural a été créé par des enfants du projet StreetsAhead (sic) Tranent sous l'égide du parlement des enfants. Il a été présenté à l'occasion d'une journée de débats du Comité des droits de l'enfant des Nations Unies.

Le projet fut l'occasion pour les enfants de réfléchir à ce qu'ils voulaient pour leur ville, en particulier en termes d'environnement, tout en se familiarisant avec les droits de l'enfant. Dans le cadre de ce projet, la fresque itinérante a voyagé jusqu'au bureau des Nations Unies à Genève où elle a été présentée dans le cadre d'une exposition présentant les travaux d'enfants de six autres pays sur les droits des enfants et l'environnement.

Quelques enfants de Tranent étaient présents à Genève pour expliquer la fresque aux adultes et à d'autres enfants lors d'un débat sur les droits de l'enfant et l'environnement organisé par le Comité des droits de l'enfant.

Âgée de 10 ans et originaire de Tranent, Anna a expliqué qu'il était important que les enfants participent et expliquent leur mural.

" Les enfants devraient être bien traités, et nous devrions pouvoir jouer dehors avec nos amis ", a-t-elle déclaré.

Alistar, 9 ans, également de Tranent acquiesce.

" L'environnement est très important parce que sans lui, les choses iraient vraiment mal ", a-t-il déclaré. " Le réchauffement climatique va être très mauvais et nous devons vraiment aider l'environnement ".

L'impact des dommages environnementaux sur les droits de l'enfant n'est pas nouveau.  Mais malgré la ratification presque universelle de la Convention relative aux droits de l'enfant et les données qui relient clairement les dommages environnementaux à la santé des enfants, le lien entre la santé des enfants et leurs droits n'est pas explicite. 

Mme Amal Aldoseri, membre du comité (et ancienne vice-présidente), a déclaré qu'il était essentiel que les enfants s'impliquent et que leurs opinions soient prises en compte dans les débats sur leurs droits. 

" De fait, toute cette convention porte sur les enfants ", a-t-elle ajouté.  " Ils expriment leurs opinions et ce qu'ils ont à dire visuellement et clairement à travers différents supports. C'est très amusant, instructif et inspirant. "

Après son passage à Genève, la frisque a poursuivi son périple vers d'autres lieux, dont le festival d'architecture à Dundee, en Écosse, et a été présenté au gouvernement écossais.

28 septembre 2017

Voir aussi