Header image for news printout

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos les travaux de sa soixante et unième session

COMMUNIQUÉ FINAL

24 juillet 2015

Il publiera le 27 juillet des observations sur les huit pays examinés: Sénégal, Espagne, Gambie, Viet Nam, Bolivie, Croatie, Namibie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos aujourd'hui les travaux de sa soixante et unième session, qui a commencé le 6 juillet dernier et au cours de laquelle il a procédé à l'examen des rapports périodiques des huit États parties suivants: Sénégal, Espagne, Gambie, Viet Nam, Bolivie, Croatie, Namibie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines (dans l'ordre chronologique d'examen).

Le Comité a adopté des observations finales sur chacun de ces rapports. Les textes des observations figureront aux documents suivants: CEDAW/C/SEN/CO/3-7 s'agissant du Sénégal; CEDAW/C/ESP/CO/7-8 s'agissant de l'Espagne; CEDAW/C/GMB/CO/4-5 s'agissant de la Gambie; CEDAW/C/VNM/CO/7-8 s'agissant du Viet Nam; CEDAW/C/BOL/CO/5-6 s'agissant de la Bolivie; CEDAW/C/HRV/CO/4-5 s'agissant de la Croatie; CEDAW/C/NAM/CO/4-5 s'agissant de la Namibie; CEDAW/C/VCT/CO/4-8 s'agissant de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Ces documents seront disponibles à partir du lundi 27 juillet sur la page Internet consacrée aux travaux de la session.

Outre les séances consacrées à l'examen des rapports avec les délégations des pays concernés, le Comité a tenu des réunions informelles avec des représentants d'organisations non gouvernementales et d'institutions nationales des droits de l'homme s'agissant de la situation dans les pays examinés, ainsi qu'avec des représentants d'organes et institutions spécialisées des Nations Unies.

Le Comité a également examiné, dans le cadre de séances à huis clos, des plaintes présentées par des particuliers, ou en leur nom, contre des États qui auraient violé des dispositions de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. À cet égard, la Présidente du Comité, Mme Yoko Hayashi, a indiqué que le Comité avait adopté quatre décisions s'agissant des communications présentées en vertu de la procédure de plainte.

Tirant un bilan de la session lors de la séance de clôture, la Présidente s'est en outre félicitée de l'adoption, au cours de cette session, de la recommandation générale n°33 sur l'accès des femmes a la justice (le texte sera disponible sur la page internet consacrée aux recommandations générales du Comité). Le Comité envisage d'adopter une recommandation générale sur les femmes rurales à l'occasion de sa prochaine session.

Le Comité tiendra sa soixantième-deuxième session du 26 octobre au 20 novembre 2015 pour examiner les rapports de onze États parties: Émirats arabes unis, Fédération de Russie, Liban, Libéria, Madagascar, Malawi, Ouzbékistan, Portugal, Slovaquie, Slovénie et Timor-Leste.

Pour de plus amples informations sur les travaux du Comité, veuillez consulter le communiqué de base sur la présente session.

__________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel