Header image for news printout

La Hongrie viole le droit international dans ses réponses à la crise migratoire: Zeid Ra’ad Al Hussein

GENEVE (17 septembre 2015) – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein a déclaré jeudi être consterné par les réactions et attitudes récentes des autorités et du Gouvernement hongrois à l’égard des réfugiés et des migrants. Il a également exhorté les institutions européennes à résoudre l’impasse dans laquelle elles se trouvent et à prendre des mesures fermes pour répondre à la crise en Hongrie et ailleurs.

« Les images de femmes et de jeunes enfants agressés à l’aide de gaz lacrymogènes et de canons à eau à la frontière hongroise avec la Serbie sont profondément choquantes », a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein. « Je suis consterné par les actions insensibles et parfois illégales entreprises par les autorités hongroises ces derniers jours, y compris par le fait de refuser de laisser entrer, d’arrêter, de rejeter sommairement et de renvoyer des réfugiés, de faire un usage disproportionné de la force contre les migrants et les réfugiés, et par des attaques rapportées contre des journalistes et la confiscation de documents vidéo. Certaines de ces actions constituent des violations claires du droit international*. »

Le Gouvernement hongrois vient de terminer d’ériger une clôture le long de sa frontière avec la Serbie et a fermé les points de passage, tandis qu’une nouvelle loi criminalisant les entrées irrégulières en Hongrie a pris effet ce mardi. La Hongrie aurait aussi commencé à renvoyer des réfugiés vers la Serbie à la suite de procédures extrêmement sommaires. Le gouvernement parle aussi de construire de nouvelles clôtures le long de ses autres frontières avec la Roumanie et la Croatie.

Lundi, le Premier Ministre hongrois Viktor Orbán a défendu ces mesures, évoquant la « défense des styles de vie européens » et ses différences avec l’Islam. Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Zeid Ra’ad Al Hussein a déploré les vues xénophobes et antimusulmanes qui sont au cœur de la politique actuelle menée par le Gouvernement hongrois et qui ont inspiré la campagne d’affichage ouvertement xénophobe organisée par le gouvernement plus tôt cette année.

« La série de mesures adoptées dans la nuit de lundi à mardi est incompatible avec les engagements légalement contraignants qu’a pris la Hongrie en matière de droits de l’homme », a déclaré le Haut-Commissaire. « Il s’agit d’une violation totalement inacceptable des droits de l’homme des réfugiés et des migrants. Demander l’asile n’est pas un crime et entrer dans un pays de manière irrégulière ne l’est pas davantage. »

« Nombreux sont ceux à avoir entrepris de terribles traversées en mer pour éviter d’autres barrières aux frontières », a déclaré le Haut-Commissaire. « Ils se sont retrouvés à la merci de passeurs car ils n’avaient pas d’autres options que de fuir la guerre et la misère. D’autres voies d’entrée – y compris des programmes de réinstallation et des canaux de migration régulière – n’étaient tout simplement pas disponibles. Je suis très préoccupé par les échecs répétées de l’Union européenne à parvenir à un accord sur une action ferme et fondée sur les principes pour répondre à la crise en Hongrie et ailleurs. Les événements actuels montrent le besoin pressant de politiques migratoires et d’asile plus audacieuses et davantage orientées sur les droits de l’homme en Europe. »

FIN

*Parmi les traités internationaux s’appliquant figurent le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Convention de 1951 sur les réfugiés et la Convention contre la torture

Pour toute information ou demande d’interview, prière de contacter Rupert Colville (+41 22 917 9767 / rcolville@ohchr.org) ou Cécile Pouilly (+41 22 917 9310 / cpouilly@ohchr.org)

Pour en savoir plus le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme : http://www.ohchr.org/FR/Pages/WelcomePage.aspx

Droits de l'Homme des Nations Unies, suivez-nous sur les médias sociaux :
Facebook : https://www.facebook.com/unitednationshumanrights
Twitter : http://twitter.com/UNrightswire
Google +: gplus.to / unitednationshumanrights
YouTube : http://www.youtube.com/UNOHCHR