Header image for news printout

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos les travaux de sa soixante-neuvième session

Comité pour l'élimination de la discrimination
 à l'égard des femmes
COMMUNIQUÉ FINAL

9 mars 2018 

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos, aujourd'hui, les travaux de sa soixante-neuvième session, entamée le 19 février dernier et au cours de laquelle il a examiné les rapports périodiques de huit États parties à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes : l’Arabie saoudite, le Chili, les Fidji, le Luxembourg, la Malaisie, les îles Marshall, la République de Corée et le Suriname.

Les observations finales adoptées par le Comité concernant les pays examinés seront prochainement consultables sur la page Internet consacrée à la session.  Sont également disponibles sur le site Internet de l'Office des Nations Unies à Genève les comptes rendus de séances pour l'ensemble de la session, en français et en anglais (pour le choix de la langue, sélectionner et cliquer en haut à droite de l'écran).

Cet après-midi, la Présidente du Comité, Mme Dalia Leinarte, a rappelé que le Comité avait, durant cette 69ème session, dialogué avec des organisations non gouvernementales des pays dont les rapports devaient être examinés durant la session.  Mme Leinarte a remercié les institutions des Nations Unies et les autres organes intergouvernementaux qui ont fourni des informations au Comité.

Mme Leinarte a également rappelé que la session avait été marquée par l’adoption de la recommandation générale n° 37 du Comité, sur les aspects liés au genre de la réduction du risque de catastrophe dans le contexte du changement climatique (CEDAW/C/GC/37, à paraître en français).  Mme Leinarte a en outre fait savoir que le Comité avait entamé la rédaction d’un projet de recommandation générale au sujet de la traite des femmes et des enfants dans le contexte des migrations mondiales.  Deux prochaines recommandations générales porteront sur les femmes autochtones et sur les stéréotypes de genre.

D’autre part, a ajouté la Présidente, le Comité a adopté, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, une déclaration conjointe intitulée « confronter la violence sexuelle et exiger l’égalité », avec la Rapporteuse spéciale chargée de la question de la violence contre les femmes, y compris ses causes et ses conséquences, ainsi qu’avec le Groupe de travail chargé de la question de la discrimination à l'égard des femmes, dans la législation et dans la pratique.

Des progrès ont aussi été réalisés s'agissant de l’examen des communications individuelles présentées au titre du Protocole facultatif à la Convention, dont quatre ont fait l'objet de décisions finales lors de cette session, a fait savoir la Présidente.

Le Comité a enfin adopté le projet de rapport de cette soixante neuvième session.

Lors de sa prochaine session, qui se tiendra du 2 au 20 juillet prochain à Genève, le Comité doit examiner les rapports des pays suivants: Australie, îles Cook, Chypre, Liechtenstein, Mexique, Nouvelle-Zélande, État de Palestine et Turkménistan.
_______

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel