Header image for news printout

République centrafricaine : l’experte indépendante en mission pour évaluer la situation des droits de l’homme

GENÈVE / BANGUI (11 janvier 2019) - Marie-Thérèse Keita Bocoum, experte indépendante de la situation des droits de l'homme en République centrafricaine (RCA), se rendra dans le pays du 15 au 25 janvier 2019.

Cette visite fait suite aux violences récentes dans les villes de Batangafo (Nord-Ouest) et d'Alindao en novembre, lorsque des groupes armés ont attaqué des camps de personnes déplacées, tuant des civils, détruisant et pillant des maisons, et à la détérioration générale de la situation des droits de l’homme.

Elle évaluera les efforts accomplis par le gouvernement centrafricain et les partenaires internationaux pour protéger les droits de l'homme, à la lumière du récent renouvellement du mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique. Elle se concentrera sur à la protection et la promotion des droits des enfants, des jeunes, des femmes et des victimes, et appréciera l’état de la consultation des populations dans le processus de paix et de réconciliation.

Mme Keita Bocoum évaluera également les progrès accomplis dans le domaine de la justice transitionnelle depuis sa dernière visite en juin. Elle accordera une attention particulière à la coordination des activités liées aux poursuites et à la recherche de la vérité, aux réparations et aux réformes institutionnelles.

Au cours de sa mission de 10 jours à Bangui et à l’intérieur du pays, Mme Keita Bocoum rencontrera le gouvernement, les autorités législatives et judiciaires, la société civile et les associations de victimes, les organisations non gouvernementales, le corps diplomatique et les Nations Unies.

L’expert indépendant parlera de sa visite lors d’un dialogue interactif qui se tiendra à Genève en mars sur le thème de "La participation de la société civile, en particulier les organisations de femmes et de représentants des victimes, au processus de paix et de réconciliation".

FIN

Le mandat de l’Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine a été créé par le Conseil des droits de l’homme le 27 septembre 2013. Mme Marie-Thérèse Keita Bocoum, ancienne professeure à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’université d’Abidjan en Côte d’Ivoire, a occupé différents postes tant dans son pays qu’au sein de l’ONU. Elle a été Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme au Burundi, Représentante de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme auprès de l’UNOWA, mais également Directrice de la division des droits de l’homme et Représentante de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme au Darfour.

Les Experts indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des " procédures spéciales " du Conseil des droits de l’homme. Les procédures spéciales, l’organe le plus important d’experts indépendants du Système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d’enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s’adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.

Page du HCDH sur le pays : République centrafricaine

Pour des informations additionnelles et des demandes des médias, prière de contacter Rosalie Billault (+41 22 9179577 / rbillault@ohchr.org) ou d’écrire à ie-car@ohchr.org .

Pour des demandes de renseignement des médias concernant d’autres experts indépendants, prière de contacter Jeremy Laurence, ONU Droits de l’homme – Unité Média (+41 22 917 9383 / jlaurence@ohchr.org).