Header image for news printout

Mme Bachelet lance un appel de fonds record pour soutenir le travail de l'ONU droits de l’homme en cette " ère de grandes turbulences "

anglais | espagnol

GENÈVE (16 janvier 2019) - La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a exhorté mercredi les Etats à accroître leur soutien en 2019 afin de financer ce qu'elle a qualifié de " programme de travail le plus ambitieux jamais élaboré par mon Bureau ". 

Présentant un appel d'un montant de 321,5 millions de dollars, la Haute-Commissaire de l'ONU droits de l'homme a souligné que la paix, la sécurité et le développement durable ne pourront être réalisés dans une " ère de grande turbulence" que si les États investissent dans les droits de l'homme et a décrit le Haut-Commissariat comme "un outil essentiel pour une plus grande prévention, et une meilleure protection, à travers le monde". 

"Les droits de l'homme sont vos outils", a déclaré Mme Bachelet lors d'une réunion de délégués à Genève, "l'investissement le meilleur et le plus efficace pour un avenir sain et sûr pour vos peuples." 

"Le travail en faveur des droits de l'homme est un travail de prévention", a-t-elle souligné. "Il permet de prévenir les griefs, les conflits, les inégalités, les souffrances et les discriminations de toutes sortes. En aidant les États à défendre les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, ainsi que le droit au développement, nous apportons des solutions aux nombreux défis auxquels vous êtes confrontés - du changement climatique aux maladies infectieuses ; l'intelligence artificielle et l'avenir des industries ; l'urbanisme et les droits des paysans et des populations rurales". 

Le programme de travail du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme pour 2019 sera axé, à travers le monde, sur le renforcement de l'état de droit et du rendu de compte, la protection et l’élargissement de l'espace civique, le combat contre les discriminations de toutes sortes, une meilleure intégration des droits humains aux politiques et programmes de développement et la protection des droits en situation de conflit et de précarité, et d'alerte avancée. 

"En outre," a ajouté Mme Bachelet, "nous améliorerons notre action sur des questions émergentes clés telles que les inégalités, le changement climatique, les droits de l'homme dans la sphère numérique, la corruption et la question migratoire. Je tiens également à souligner l’accent mis dans notre travail sur les femmes, les jeunes et les personnes vivant avec un handicap dans le cadre de nos efforts pour aider les États à mettre en œuvre l'Agenda 2030 et à respecter leur engagement à ne laisser personne pour compte." 

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme emploie actuellement quelque 1 300 personnes dans 72 pays à travers le monde, dont son siège à Genève. En 2018, année du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, son revenu était de 185,6 millions de dollars, soit une augmentation de 28 % par rapport à l'année précédente, mais bien en deçà du montant recherché, soit 278 millions. 

Mme Bachelet a remercié les 83 donateurs, dont 61 États, qui ont versé des contributions financières en 2018, mais a souligné que, bien qu'il s'agisse d'un montant record, il était inférieur au total nécessaire pour répondre à toutes les demandes et que les deux tiers de ce montant étaient alloués à des projets et activités spécifiques, ce qui ne laissait au Haut-Commissariat qu'une marge d'adaptation réduite face aux situations ou besoins imprévus.

"C'est pourquoi, bien que nous soyons profondément reconnaissants de cette hausse des ressources," dit-elle, "je vous demande de fournir des fonds sans affectation spéciale, afin que nous puissions les allouer là où nous en avons le plus besoin dans les situations les plus urgentes". 

FIN 

Pour consulter la version intégrale de l'Appel des Nations Unies pour les droits de l'homme 2019, rendez-vous sur : https://www.ohchr.org/EN/PublicationsResources/Pages/AnnualReportAppeal.aspx 

Pour une liste détaillée des dons versés au HCDH en 2018 et les années précédentes, voir : https://www.ohchr.org/EN/AboutUs/Pages/OurDonors.aspx 

Pour lire la déclaration de Michelle Bachelet lors du lancement de l'appel de 2019, rendez-vous sur https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=24074&LangID=F 

Pour plus d'informations ou pour toute demande des médias, veuillez contacter Rupert Colville (+41 22 917 9767 / rcolville@ohchr.org) ou Ravina Shamdasani (+41 22 917 9169 / rshamdasani@ohchr.org) ou Marta Hurtado (+41 22 917 9466 / mhurtado@ohchr.org )

Pour en savoir plus sur le Haut-Commissariat aux droits de l'homme, veuillez consulter le site http://www.ohchr.org

2018 marque le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, adoptée par l'ONU le 10 décembre 1948. La Déclaration universelle - traduite dans un nombre record mondial de 500 langues - est enracinée dans le principe selon lequel " tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ". Elle reste pertinente pour tous, tous les jours. En l'honneur du 70e anniversaire de ce document extraordinairement influent, et pour empêcher que ses principes vitaux ne s'érodent, nous exhortons les gens du monde entier à défendre les droits de l’homme
http://www.standup4humanrights.org/

Taguer et partager - Twitter: @UNHumanRights et Facebook: unitednationshumanrights