Header image for news printout

Mali: Un expert des Nations unies affirme que le nouveau gouvernement doit donner la priorité à la sécurité des civils et à la lutte contre l'impunité

anglais

GENÈVE (10 mai) - Alioune Tine, expert indépendant sur la situation des droits de l'homme au Mali, a déclaré que le nouveau gouvernement du pays devait inclure la bonne gouvernance et la sécurité des civils parmi ses objectifs prioritaires.

"Le cercle vicieux de la violence meurtrière liée aux conflits communautaires persiste et conduit à de graves violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire", a déclaré Tine. Il a exhorté l'administration qui a pris ses fonctions le 5 mai à adopter une approche globale et coordonnée pour lutter contre l'impunité et prévenir de nouvelles violences et autres exactions.

"Le Mali est confronté à des défis complexes et multiformes (sécurité, politiques, humanitaires, sociaux, économiques et écologiques) qui doivent être traités rapidement avec efficacité et succès. Et les dirigeants politiques maliens doivent être unis pour faire face aux défis qui menacent l'État et la société", a dit Tine.

"Le gouvernement doit prendre des mesures fermes pour mettre un terme définitif aux violences cruelles, récurrentes et féroces, ainsi qu'aux violations graves des droits de l'homme, a déclaré l'expert indépendant. Une approche multisectorielle est essentielle: renforcer le fonctionnement du pouvoir judiciaire et la lutte contre l'impunité sont des éléments essentiels de la prévention de la violence. "

Tine a également appelé la communauté internationale à renforcer son engagement envers l'État malien afin de l'aider à remplir ses obligations, en particulier en ce qui concerne la situation humanitaire. Il a noté que le Plan d'intervention humanitaire de 2019 pour le Mali est financé à 12% seulement étaient financés à ce stade.

M. Alioune Tine (Sénégal) a pris ses fonctions d’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali le 1er mai 2018. M. Tine a été un membre fondateur et le Président de la Rencontre Africaine Pour la Défense Des Droits de l’Homme (RADDHO) et Coordinateur du Forum des ONG Africaines à la Conférence Mondiale contre le Racisme en 2000. Il a publié beaucoup d’articles et d’études sur la littérature et les Droits de l’Homme. 

Les Experts indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Les procédures spéciales, l’organe le plus important d’experts indépendants du Système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d’enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s’adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole ; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.

Droits de l’homme de l’ONU – Page d’accueil du Mali

Pour des informations additionnelles et des demandes des médias, prière de contacter M. Brian Ruane (+41 22 928 9724 / bruane@ohchr.org ).

Pour les demandes médias liées à d’autres experts indépendants de l’ONU:
M. Jeremy Laurence – – Unité Média (+ 41 22 917 9383 / jlaurence@ohchr.org