Header image for news printout

Un expert de l'ONU examinera le bilan du Canada en matière de substances et de déchets dangereux

​anglais

GENÈVE (23 mai 2019) - Baskut Tuncak, un expert en droits de l'homme de l'ONU, se rendra au Canada du 24 mai au 6 juin pour évaluer le bilan du pays en ce qui concerne les substances et déchets dangereux.

« Il s'agit de la première visite de ce mandat au Canada en plus de 15 ans et d'une première depuis que le mandat a été élargi pour inclure le cycle de vie complet des substances et produits dangereux, de l'extraction à l'élimination finale, en passant par l'approche du berceau à la tombe », a déclaré M. Tuncak. 

« J'ai hâte d'examiner les progrès du Canada et les défis actuels en matière de protection des droits humains à la vie, à la santé et à l'intégrité physique, particulièrement en ce qui concerne les enfants, les peuples autochtones, les travailleurs, les communautés à faible revenu et les migrants, relativement aux expositions toxiques. »

M. Tuncak se rendra à Ottawa, Toronto, Grassy Narrows, Sarnia, Fort McMurray, Edmonton, Vancouver et Montréal, où il rencontrera des représentants du gouvernement, de la société civile, y compris des représentants des peuples autochtones, et du monde des affaires.

« Je suis également intéressé à recueillir de l'information sur des cas concernant les répercussions de substances et de déchets dangereux sur les entreprises canadiennes à l'étranger », a déclaré M. Tuncak, le Rapporteur spécial sur les incidences sur les droits de l’homme de la gestion et de l'élimination écologiquement rationnelles des produits et déchets dangereux. 

Les industries extractives, les installations et les produits de l'industrie chimique, les oléoducs et gazoducs, les émissions des véhicules, l'agriculture et les déchets seront analysés pour en déterminer les effets sur la santé.

Tuncak tiendra une conférence de presse le 6 juin 2019 pour partager ses observations préliminaires de la visite. Elle débutera à 13 h, heure locale, dans la salle de conférence de presse 135-B, édifice de l'Ouest, Colline du Parlement, Ottawa. L'accès à la conférence de presse est strictement limité aux journalistes accrédités par la Tribune de la presse parlementaire. 

Le Rapporteur spécial prévoit de présenter un rapport complet avec ses conclusions et recommandations au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en septembre 2019.