Header image for news printout

Le Comité des droits des personnes handicapées déplore une approche médicale et une vision caritative du handicap ainsi que l'absence d'inclusion sociale de ces personnes au Koweït

Comité des droits des personnes handicapées

10 septembre 2019

Le pays est néanmoins félicité pour son système de protection sociale solide pour les personnes handicapées

Alors qu’ils examinaient, hier après-midi et ce matin, le rapport initial soumis par le Koweït au titre de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées , les experts du Comité des droits des personnes handicapées ont félicité le pays pour son système de protection sociale solide pour les personnes handicapées et pour la mise en œuvre de la vision « Koweït 2035 » pour les personnes handicapées, qui englobe l’éducation, l’emploi, les soins de santé et les loisirs.

Des difficultés subsistent toutefois, ont fait remarqué les experts, notamment pour ce qui est d’assurer la pleine intégration sociale des personnes handicapées et la jouissance de leurs droits sur un pied d'égalité avec les autres personnes. Le Koweït continue par ailleurs d’appliquer du handicap une approche médicale plutôt que fondée sur les droits de l’homme, a-t-il été déploré.

Les lois, les politiques et les pratiques doivent encore changer pour réellement passer d’une approche caritative à une approche fondée sur les droits de l’homme, alors que la définition du handicap dans la législation koweitienne reste axée sur les déficits plutôt que sur les barrières, les inégalités et la discrimination qui empêchent les personnes handicapées de participer pleinement à la société, a-t-il également été observé.

Le Koweït devrait faire davantage pour interdire la discrimination fondée sur le handicap, pour lutter contre les attitudes sociales négatives et contre les stéréotypes à l’encontre des personnes handicapées et pour sensibiliser le public au potentiel de ces personnes, ont souligné les experts du Comité.

Au début de la réunion, M. Jamal Alghunaim, Représentant permanent du Koweït auprès de l'Office des Nations Unies à Genève, a présenté le rapport de son pays en soulignant que la ratification de la Convention par le Koweït en 2013 avait solidement cimenté l'engagement du Koweït en faveur des droits de l'homme en général et des droits de l'homme des personnes handicapées en particulier, fondés sur les valeurs et les principes islamiques qui exigent leur protection.

Le Koweït s'emploie sans relâche à fournir aux personnes handicapées l'égalité des chances dans les domaines de l'éducation, de l'emploi et des affaires sociales, a insisté le chef de la délégation koweïtienne.

Le Plan de développement national 2016-2020 a traduit de nombreux Objectifs de développement durable en actions tenant compte de la situation, des politiques et des priorités nationales, a poursuivi M. Alghunaim. En partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a-t-il ajouté, le Koweït a mis en œuvre la Stratégie nationale pour les personnes handicapées et la vision « Koweït 2035 » pour les personnes handicapées.

Dans ses conclusions, M. Alghunaim a réitéré l'engagement de son pays à renforcer l'exercice des droits des personnes handicapées et sa ferme intention de continuer à prendre des mesures législatives pour renforcer l'approche du handicap fondée sur les droits de l'homme, conformément aux valeurs islamiques et à la Constitution koweïtienne.

Dans ses remarques de conclusion, le rapporteur du Comité pour l’examen du rapport du Koweït, M. Ahmad Al Saif, a exhorté le Koweït à continuer d'adopter des mesures législatives pour garantir l'égalité et la non-discrimination à l’égard des personnes handicapées, pour éliminer les multiples formes de discrimination à l'égard des femmes handicapées et pour mettre un terme à l'exclusion des enfants handicapés, notamment dans le domaine de l'éducation.

La délégation du Koweït était également composée, entre autres, de représentants de l'Autorité publique des personnes handicapés, du Ministère des affaires étrangères, du Ministère de la santé, du Ministère de l'information, du Ministère des affaires sociales et du travail, du Ministère de l'éducation, du Ministère de la justice, du Conseil national de la culture, des arts et des lettres, du Conseil suprême de la planification et du développement, et de la Mission permanente du Koweït auprès de l'Office des Nations Unies à Genève.

Cet après-midi, à 15 heures, le Comité entamera l’examen du rapport initial de l’Iraq (CRPD/C/IRQ/1 ).

_____________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Follow UNIS Geneva on Website | Facebook | Twitter| YouTube |Flickr