Header image for news printout

Observation de la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet sur l’Indonésie (Papouasie et Papouasie occidentale)

Genève, le 4 septembre 2019 « Je m'inquiète de l'escalade de la violence ces deux dernières semaines dans les provinces indonésiennes de Papouasie et de Papouasie occidentale, et en particulier de la mort de certains manifestants et des forces de sécurité. Cette situation s'inscrit dans une tendance que nous observons depuis décembre 2018, et nous avons fait part de nos inquiétudes aux autorités indonésiennes. Ce type de violence ne devrait pas exister dans un pays démocratique et diversifié tel que l'Indonésie, et j'encourage les autorités à engager un dialogue avec le peuple de Papouasie et de Papouasie occidentale pour connaître leurs aspirations et leurs préoccupations, et à restaurer les services Internet et s'abstenir de tout recours excessif à la force. Les mesures de blocage général de l'accès à Internet sont susceptibles de porter atteinte à la liberté d'expression et le fait de limiter les communications risque d'exacerber les tensions. »

« Je salue les appels lancés par le Président Joko Widodo et d'autres personnalités de haut niveau contre le racisme et la discrimination – un problème grave et de longue durée dans les provinces de Papouasie et de Papouasie occidentale – et leurs appels au dialogue et au calme. Je remarque que plusieurs personnes ont été arrêtées et que des membres des forces de sécurité ont été suspendus en lien avec les premières attaques violentes contre des étudiants à Surabaya et Malang, mais je suis alarmée par certaines informations selon lesquelles des milices et des groupes nationalistes sont aussi activement impliqués dans ces violences. Des défenseurs des droits de l'homme, des étudiants et des journalistes locaux ont été victimes d'intimidations et de menaces, et devraient être protégés. »  

FIN

Pour plus d'informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter : Rupert Colville - + 41 22 917 9767 / rcolville@ohchr.org ou Marta Hurtado - + 41 22 917 9466 / mhurtado@ohchr.org

Suivez et partagez – sur Twitter : @UNHumanRights et sur Facebook : unitednationshumanrights