Header image for news printout

Le bureau des droits de l’homme des Nations Unies et la commission africaine des droits de l’homme et des peuples signent un accord de coopération

Genève (17 Septembre 2019) - Le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies et la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) ont signé un accord formel de coopération et de collaboration dans des domaines d'intérêt commun. Il s'agit du troisième accord de ce type conclu entre le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme et les principales institutions africaines des droits de l'homme, et le deuxième à être signé cette année.

En vertu des termes du protocole d'accord signé lundi par la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, et la présidente de la CADHP, Soyata Maïga, les deux organisations ont convenu de coopérer à la mise en oeuvre intégrale du mandat confié à la CADHP - inscrit dans la Charte africaine - et en particulier dans les domaines suivants:  

  • Le partage de bonnes pratiques dans des domaines tels que les normes relatives aux droits de l'homme, la jurisprudence internationale et régionale en matière de droits de l'homme et la pratique des organismes internationaux et régionaux.
  • La collaboration dans des domaines thématiques et géographiques d'intérêt commun, ainsi que le renforcement des capacités des institutions en matière de droits de l'homme.
  • Le soutien aux actions conjointes entre les mécanismes internationaux des droits de l'homme et la CADHP, y compris la recherche thématique et la contribution dans l'élaboration d'une jurisprudence, de normes et d'orientations internationales et régionales, ainsi que dans le suivi des recommandations émanant de ces organes.
  • Le recours à l'expertise des commissaires de la CADHP pour les commissions et missions d'enquête mises en place par les organes des Nations Unies, ainsi que à celle des mécanismes/organes des droits de l'homme des Nations Unies pour les commissions et missions d'enquête établies par l'Union africaine.
  • L'engagement conjoint à travailler avec le Conseil de paix et sécurité de l'Union Africaine, le Conseil de sécurité des Nations Unies, l'Assemblée générale et le Conseil des droits de l'homme sur des questions d'intérêt commun par pays ou par thème, dans le but de contribuer aux alertes précoces et à la prévention.

L'accord complète deux précédents protocoles d'accord signés par le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies avec la Commission de l'Union africaine (le 1er février 2010) et avec la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (le 9 février de cette année).

« Je salue chaleureusement le fait que nous ayons maintenant des accords formels avec les trois principaux organes traitant des questions de droits de l'homme en Afrique » a déclaré Mme Bachelet. « Si nous avons toujours entretenu de bonnes relations avec la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples, la conclusion d'un accord formel devrait nous permettre de coopérer plus étroitement et plus efficacement dans nos efforts pour consolider et améliorer les droits fondamentaux des femmes, des enfants et des hommes, partout sur le continent africain. »

 

Fin.

Learn more with our animations on the Treaty Body system and on the Child Rights Committee! 

Follow the UN human rights office on social media! We are on Twitter @UNHumanRights, Facebook @unitednationshumanrights