Header image for news printout

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos les travaux de sa soixante-quinzième session

Comité pour l'élimination de la discrimination
à l'égard des femmes
Communiqué Final

28 février 2020

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a achevé, cet après-midi, les travaux de sa soixante-quinzième session, entamée le 10 février dernier et au cours de laquelle il a examiné les rapports périodiques de huit États parties à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes: Lettonie, Pakistan, Zimbabwe, Érythrée, Afghanistan, Bulgarie, République de Moldova et Kiribati.

Les observations finales adoptées par le Comité concernant les pays examinés seront disponibles sur la page internet du Comité consacrée à la session.  Sont par ailleurs disponibles sur le site internet de l'Office des Nations Unies à Genève les comptes rendus de toutes les séances publiques du Comité.

Cet après-midi, la Présidente du Comité, Mme Hilary Gbedemah, du Ghana, a rappelé que le Comité avait, durant cette session, dialogué avec des représentants de la société civile (organisations non gouvernementales et institutions nationales de droits de l'homme) des pays dont les rapports devaient être examinés.  Mme Gbedemah a, d'autre part, remercié les institutions des Nations Unies et les autres organes intergouvernementaux qui ont fourni des informations au Comité.  Elle s'est aussi félicitée de la toute première intervention de la Médiatrice de la République de Bulgarie pendant une session du Comité.

La Présidente a également mentionné la déclaration adoptée par le Comité, pendant la session, sur le cas de la militante saoudienne des droits des femmes, Loujain Al-Hathloul, détenue deux ans après avoir présenté un mémoire au Comité, à Genève. 

Le Comité a par ailleurs procédé à la rédaction de sa contribution aux célébrations, en 2020, du vingt-cinquième anniversaire de la Conférence de Beijing sur les femmes et a poursuivi en première lecture l'examen de son projet de recommandation générale sur la traite des femmes et des filles dans le contexte des migrations mondiales. 

S'agissant enfin de l'examen des communications (plaintes individuelles) présentées au titre du Protocole facultatif se rapportant à la Convention, Mme Gbedemah a indiqué que sept communications avaient fait l'objet de décisions finales au cours de la session. 

Lors de sa prochaine session, qui doit se tenir à Genève du 22 juin au 10 juillet 2020, le Comité a prévu d'examiner les rapports des pays suivants: Bahreïn, Danemark, Gabon, Kirghizistan, Maldives, Mongolie, Panama et République Dominicaine.

___________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel

Follow UNIS Geneva on: Website | Facebook | Twitter | YouTube | Flickr