Header image for news printout

Note de conférence de presse sur la COVID-19

Porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme :  Rupert Colville 

Lieu : Genève 

Date : 03 avril 2020

Sujet : COVID-19

Une semaine après le message de la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Michelle Bachelet exhortant les gouvernements à réduire la surpopulation carcérale pour éviter d'atteindre des taux d'infection catastrophiques, nous constatons avec satisfaction qu'un certain nombre de pays ont effectivement pris des mesures en ce sens.

L'Iran a par exemple augmenté le nombre de détenus libérés, au moins temporairement, pour atteindre environ 100 000 prisonniers, soit environ 40 % de l'ensemble de la population carcérale. L'Indonésie a annoncé hier qu'elle allait libérer quelque 30 000 prisonniers condamnés pour des délits mineurs, notamment la consommation de drogues, et il semblerait que la Turquie envisage également de libérer un grand nombre de détenus.

D'autres pays ont aussi annoncé la libération de détenus en nombre variable, notamment ceux appartenant à certains groupes à risque tels que les femmes enceintes, les personnes handicapées, les prisonniers âgés, les malades, les délinquants mineurs et à faible risque, les personnes en fin de peine ainsi que d'autres détenus pouvant être réintégrés en toute sécurité dans la société. Nous demandons instamment aux États de libérer toutes les personnes détenues sans fondement juridique suffisant, y compris les prisonniers politiques et les personnes détenues pour avoir exprimé des opinions critiques ou dissidentes.

Nous insistons sur le fait que les personnes condamnées à l'issue d'un procès équitable pour des crimes graves en vertu du droit international et les détenus qui représentent un danger grave pour autrui pourraient faire l'objet d'une éventuelle mise en liberté provisoire uniquement à titre exceptionnel et pour la durée de la pandémie.

Nous exhortons à nouveau tous les pays à examiner les antécédents des détenus et à prendre des mesures dès que possible pour assurer l'éloignement physique nécessaire afin d'empêcher la propagation de la COVID-19.

FIN

Pour plus d'informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter les personnes suivantes : Rupert Colville - + 41 22 917 9767 / rcolville@ohchr.org; Jeremy Laurence - + 41 22 917 9383 / jlaurence@ohchr.org  ; Liz Throssell - + 41 22 917 9296 / ethrossell@ohchr.org ou Marta Hurtado - + 41 22 917 9466 / mhurtado@ohchr.org  

Suivez et partagez – sur Twitter : @UNHumanRights et sur Facebook :  unitednationshumanrights