Header image for news printout

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels ouvre virtuellement les travaux de sa soixante-huitième session

30 septembre 2020

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a ouvert virtuellement, cet après-midi, les travaux de sa soixante-huitième session, qui se tient jusqu’au 16 octobre.

Le Président du Comité, le Brésilien Renato Zerbini Ribeiro Leão, a souligné que c’était la première fois de son histoire que cet organe conventionnel allait tenir sa session virtuellement en appliquant des procédures et des technologies qui sont encore en cours d’évaluation.  En dépit des difficultés inhérentes à cette manière de travailler, le Comité a décidé de relever ce défi, a-t-il indiqué. 

La terrible pandémie de COVID-19 a sérieusement affecté plusieurs droits de l’homme énoncés dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, a fait observer le Président du Comité.  Il a ajouté que cette situation avait apporté beaucoup d’incertitudes pour chacun et que personne n’avait de réponses.  Cela a eu un impact direct sur plusieurs droits humains tels que ceux relatifs à l’égalité entre hommes et femmes, à la santé, à l’éducation, au logement et à la famille, a-t-il précisé.

En dépit de ces difficultés, le Comité a travaillé dur durant cette période intersessions, a poursuivi M. Zerbini Ribeiro Leão.  Depuis le mois de mars, a-t-il indiqué, le Comité a approuvé d’importants documents, parmi lesquels sa déclaration sur la pandémie de COVID-19 et les droits économiques, sociaux et culturels.  En outre, les groupes de travail sur les communications (plaines individuelles) et sur le suivi ont fourni un travail de valeur en traitant le grand nombre de cas portés à l’attention du Comité.

M. Mahamane Cissé-Gouro, Directeur de la Division du Conseil des droits de l’homme et des mécanismes de traités du Haut-Commissariat aux droits de l’homme, a souligné qu’avec l’apparition de la pandémie de COVID-19, nos vies – ainsi que nos façons de travailler – avaient profondément changé depuis que le Comité s’était réuni en février dernier pour ouvrir sa 67ème session au Palais Wilson.  Aussi, alors que la tenue de cette 68ème session relève d’un défi remarquable au regard des différents fuseaux horaires depuis lesquels les experts interviennent, M. Cissé-Gouro a-t-il salué les efforts et la flexibilité dont les membres du Comité font preuve dans ces circonstances exceptionnelles pour s’acquitter de leur mandat.  Il a en outre attiré l’attention sur la pertinence de la déclaration adoptée par le Comité sur la pandémie de COVID-19 et les droits économiques, sociaux et culturels dès le début du mois d’avril dernier.

M. Cissé-Gouro a ensuite souhaité la bienvenue au nouveau membre du Comité M. Ludovic Hennebel, élu le 21 juillet dernier pour occuper le poste laissé vacant par M. Olivier De Schutter [nommé désormais Rapporteur spécial sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme], ainsi qu’aux membres du Comité qui ont été réélus et aux nouveaux membres dont le mandat commencera le 1er janvier prochain.  M. Cissé-Gouro a remercié pour leurs contributions les experts du Comité dont le mandat s’achèvera le 31 décembre prochain, à savoir M. Shiqiu Chen, M. Zdzislaw Kedzia et Mme Sandra Liebenberg. 

M. Hennebel a fait sa déclaration solennelle en tant que nouveau membre du Comité.

M. Michael Windfuhr a été élu Rapporteur du Comité en remplacement de M. De Schutter.

Les organisations non gouvernementales ci-après ont fait des déclarations: Abahlali baseMjondolo, South Africa, and Asia Indigenous Peoples Pact – toutes deux membres du Réseau international pour les droits économiques, sociaux et culturels – et Global Initiative for Economic, Social and Cultural Rights. 

Le Comité se réunira à huis clos jusqu’à la séance publique de clôture de la session, prévue pour le vendredi 16 octobre à 16 heures.

___________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel