Header image for news printout

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes clôt les travaux de sa soixante-dix-neuvième session

1 juillet 2021

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a clos, aujourd'hui, les travaux de sa soixante-dix-neuvième session, entamée le 21 juin dernier et qui, en raison de la pandémie de COVID-19, s’est tenue en ligne.  Le Comité a adopté ad referendum le rapport de session.

La Présidente du Comité, Mme Gladys Acosta Vargas, s'est dite satisfaite des progrès importants faits par le Comité en vue de protéger et promouvoir les droits des femmes en ces temps critiques.  Le point culminant de cette session a été la journée de débat général, le 24 juin, sur «les droits des femmes et des filles autochtones», qui doit servir de base à l'élaboration, par le Comité, d'une recommandation générale sur ce thème.  Le débat a compté avec la participation de
14 États membres, de 21 organisations de la société civile et d'autres parties prenantes, ainsi que plus de 70 soumissions écrites. 

Au cours de la session, le Comité a en outre adopté deux déclarations importantes, l'une sur le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul et l’autre sur la prévention, la protection et l'assistance aux enfants nés de violences sexuelles liées aux conflits et à leurs mères.  Il a aussi adopté les lignes directrices pour répondre aux allégations de représailles et d'actes d'intimidation contre des individus et des organisations coopérant avec le Comité.  Il a également pu adopter un règlement intérieur révisé, qui reflète les nouvelles méthodes de travail et pratiques du Comité. 

La présidente s’est par ailleurs félicitée des progrès accomplis par le Groupe de travail sur la violence sexiste à l'égard des femmes, qui a rédigé divers éléments à inclure dans le projet de note d'orientation à l'intention des États parties sur la mise en œuvre de leurs obligations et de leurs responsabilités telles que définies dans la recommandation générale n° 35 (2017) sur la violence sexiste à l'égard des femmes. 

Au cours de la session, le Comité a également eu des échanges intéressants, en séance informelle privée, avec la Rapporteuse spéciale sortante sur la violence à l'égard des femmes, ses causes et ses conséquences et ancienne membre du Comité, Mme Dubravka Šimonović.  Il a également organisé des séances d'information avec des organisations de société civile, dirigées par le Réseau européen des femmes migrantes.

La Présidente du Comité a rappelé qu’en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 le Comité a dû reporter l'examen des rapports de huit États parties initialement prévu pour la présente session à la prochaine session du Comité, qui, elle l’espère, se tiendra en présentiel.  Ces États sont les suivants: Bahreïn, Kirghizistan, Maldives, Nicaragua, Fédération de Russie, Soudan du Sud, Espagne et Yémen.

La prochaine session du Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes doit se tenir au Palais des Nations du 18 octobre au 12 novembre 2021. 

Lien : https://www.ungeneva.org/fr/news-media/meeting-summary/2021/07/committee-elimination-discrimination-against-women-adjourns