Header image for news printout

La RCA doit mener une enquête impartiale sur les meurtres de Bongboto et traduire les meurtriers en justice - expert de l'ONU

English

GENÈVE (27 juillet 2021) - Un expert de l'ONU a appelé les autorités de la République centrafricaine à mener une enquête approfondie sur le meurtre de 13 personnes dont les corps ont été retrouvés par des soldats de la paix de l'ONU au nord de la capitale, Bangui, la semaine dernière.

"Je déplore vivement ces meurtres et je demande que justice soit rendue aux victimes et à leurs familles", a déclaré Yao Agbetse, expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en République centrafricaine.

Les 13 personnes ont été tuées le 21 juillet dans les environs du village de Bongboto, à 12 km de Bossangoa (préfecture de l'Ouham - sous-préfecture de Bossangoa) sur l'axe Bossangoa-Nana-Bakassa, à quelque 300 kilomètres au nord de la capitale.

La mission de maintien de la paix des Nations Unies, la MINUSCA, a envoyé une patrouille conjointe de la police des Nations unies (UNPOL) et de la force MINUSCA sur l'axe Bossangoa-Nana-Bakassa et a dépêché une mission conjointe composée d'UNPOL et de sa section des droits de l'homme pour enquêter et établir les faits.

"Je lance un appel aux autorités centrafricaines pour qu'elles fassent toute la lumière sur cet incident alarmant dans les meilleurs délais", a déclaré M. Agbetse. "Des enquêtes impartiales et diligentes doivent être menées, les faits établis, les auteurs et tous leurs complices identifiés.

"Le Gouvernement centrafricain doit tenir sa promesse – faite dans un communiqué publié le jour même de la découverte des corps - d'ouvrir une enquête judiciaire pour identifier les auteurs de ces crimes odieux et leurs complices et les traduire en justice. Les victimes et leurs familles ne méritent pas moins."

FIN

M. Yao Agbetse (Togo) est un avocat des droits de l'homme, chercheur et enseignant qui a consacré les 25 dernières années de sa vie à la justice et aux droits de l'homme, y compris les droits de l'enfant. Il a mis en œuvre des programmes de droits de l'homme au niveau national et a fourni des conseils juridiques et techniques pour l'élaboration et suivi des lois et politiques nationales relatives aux droits de l'homme, notamment au Bénin, en Côte d'Ivoire, en République démocratique du Congo, au Mali et au Togo. Il a créé un espace et des outils pour le dialogue et les efforts communs des acteurs étatiques et des OSC. En RDC, en Côte d'Ivoire et au Mali, il a mis en œuvre des programmes de DDR, formé des chefs de l'armée et de la police et fourni un soutien aux titulaires de mandat et aux opérations des Nations Unies, notamment en participant au dialogue interactif au titre du point 10 lors des sessions du Conseil des droits de l'homme à Genève. Il a fourni des informations factuelles de première main aux experts de l'ONU pour les aider à évaluer les défis relatifs aux droits de l'homme dans différents pays et formulé des recommandations spécifiques et réalisables pour garantir la responsabilité et l'accès à la justice.

Les Experts indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des " procédures spéciales " du Conseil des droits de l'homme. Les procédures spéciales, l'organe le plus important d'experts indépendants du Système des droits de l'homme de l'ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d'enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s'adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole; ils ne font pas partie du personnel de l'ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.

Vous pouvez suivre l'expert indépendant sur Twitter : @UNIECAR1

Page du HCDH sur le pays : République centrafricaine

Pour des informations additionnelles et des demandes des médias, prière de contacter Isatou HARRIS (+41 22 928 9422 / iharris@ohchr.org) ou d'écrire à ie-car@ohchr.org

Pour des demandes de renseignement des médias concernant d'autres experts indépendants, prière de contacter ONU Droits de l'homme– Unité Média, Renato de Souza ( +41 22 928 9855 / rrosariodesouza@ohchr.org).

Suivez les actualités des experts indépendants des droits de l'homme des Nations Unies sur Twitter : @UN_SPExperts.

Le monde actuel vous préoccupe ?
DÉFENDEZ les droits des autres dès aujourd'hui.
Rejoignez la campagne « Défendez les droits de l'homme » (#Standup4humanrights)
et visitez le site Web http://www.standup4humanrights.org