Header image for news printout

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels examinera les rapports du Koweït, de l'Azerbaïdjan, de la Bosnie Herzégovine, de la Bolivie et du Nicaragua

27 septembre 2021

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a ouvert ce matin les travaux de sa soixante-dixième session, qui se tiendra jusqu’au 15 octobre à Genève et par visioconférence.

Le Comité a procédé à l'élection d'un nouveau président en la personne de Mohamed Ezzeldin Abdel-Moneim, de l’Égypte. Les autres membres du bureau élus ce matin en tant que vice-présidents sont M. Rodrigo Uprimny (Colombie), M. Aslan Abashidze (Fédération de Russie), Mme Heisoo Shin (République de Corée) et M. Michael Windfuhr (Allemagne). Un rapporteur sera élu ultérieurement.

Le Comité a adopté l’ordre du jour et le programme de travail de la session, qui prévoient notamment l'examen des rapports périodiques du Koweït, de l'Azerbaïdjan, de la Bosnie Herzégovine, de la Bolivie et du Nicaragua. Initialement prévu à cette session, l’examen du rapport de Bahreïn a été reporté.

La séance a été ouverte par un représentant du Secrétaire général, M. Mahamane Cissé-Gouro, Directeur du Service du Conseil des droits de l'homme et des mécanismes conventionnels au Haut-Commissariat aux droits de l'homme, qui s’est félicité de la reprise des réunions en personne au vu de la lourde charge de travail accumulé, tout en mettant l’accent sur la quantité impressionnante de travail accompli par les membres du Comité depuis le début des restrictions générées par la pandémie de COVID-19. Il a souligné l’importance des deux observations générales en cours de rédaction par le Comité sur la questions du droit à la terre et sur le thème du développement durable.

Le représentant du secrétariat a fait observer que la Haut-Commissaire aux droits de l'homme avait relevé, à l’ouverture de la session du Conseil des droits de l’homme qui se déroule actuellement à Genève, l'importance de questions au cœur des préoccupations du Comité -- le changement climatique, la pollution et la dégradation de l’environnement -- qui menacent sérieusement un large éventail de droits, en particulier ceux relevant du mandat du Comité. Mme Michelle Bachelet avait plus particulièrement mentionné la déclaration conjointe des organes conventionnels sur les droits de l’homme et le changement climatique, ainsi que les deux observations générales en cours de rédaction.

Depuis sa dernière session, le Comité, qui a 30 rapports en souffrance, a reçu, dans cet ordre, les rapports du Kirghizistan, de l’Italie, de la Mongolie, de la France, de l’Indonésie et de l’Albanie. En outre, au cours de la présente session, le Comité examinera des questions relatives au Protocole facultatif se rapportant au Pacte.

La documentation relative aux travaux de la soixante-dixième session du Comité est disponible sur le site internet du Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

À partir de 15 heures cet après-midi, le Comité tiendra un dialogue informel avec des institutions nationales des droits et l’homme et des organisations de la société civile.

Lien : https://www.ungeneva.org/fr/news-media/meeting-summary/2021/09/le-comite-des-droits-economiques-sociaux-et-culturels-examinera