Un expert de l’ONU spécialiste de la lutte contre le racisme répond à des questions lors d’une discussion en ligne en direct


Gay McDougall sait les effets que la discrimination raciale extrême peut avoir sur un individu et une communauté. Ayant grandi aux États-Unis d’Amérique pendant la période de la ségrégation légitimée par les lois dites « Jim Crow », elle a subi les privations et la brutalité du système qui s’appliquait aux Afro-américains et les condamnaient à des vies marquées par des inégalités de traitement et souvent tragiques.

Mais Mme McDougall s’est attaquée de front à cette discrimination. Elle est devenue la première femme afro-américaine à intégrer une école des arts libéraux presbytérienne entièrement blanche dans sa Géorgie natale. Elle a rallié le mouvement des droits civils aux États-Unis d’Amérique. Après avoir terminé ses études en droit, elle a consacré sa carrière à la lutte pour l’égalité et la justice dans le monde.

« Je pense que ce qui m’a amenée à me dire qu’il fallait faire bouger les choses et qui m’a guidée tout au long de ma vie, c’est de comprendre que les discriminations sont terriblement injustes et qu’elles ont des effets dévastateurs sur la vie non seulement de personnes, mais aussi de communautés entières et qu’on peut faire quelque chose pour changer cela », a-t-elle expliqué.

Mme McDougall, qui est devenue récemment membre du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, apporte son savoir-faire et sa passion pour l’égalité et la justice raciale dans le cadre d’un forum de questions et de réponses en ligne sur la plateforme Reddit. Cette session en direct fait partie de la commémoration de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Au cours de cette session, Mme McDougall répondra à des questions sur différents sujets concernant la lutte contre le racisme et la discrimination raciale, notamment sur les moyens d’améliorer l’accès aux mécanismes de l’ONU relatifs aux droits de l’homme pertinents. Mme McDougall a indiqué que le Haut-Commissariat aux droits de l'homme des Nations Unies pouvait contribuer de nombreuses manières à la lutte contre le racisme, la plus importante étant de tenir les pays responsables, et a ajouté que l’un des plus grands défis à relever était de faire en sorte que les pays et les individus reconnaissent les ravages causés par le racisme.

« Je considère que l’une des choses les plus importantes à faire, c’est de faire passer aujourd’hui le message aux responsables des politiques et aux peuples dans toutes les régions du monde que c’est l’ensemble des sociétés qui paient le prix de la discrimination », a-t-elle déclaré. « Elles perdent sur le plan économique, politique et culturel lorsqu’elles excluent des groupes de population entiers. Et je pense que nous disposons de suffisamment d’éléments factuels, de données solides, pour faire valoir les arguments contre la discrimination ».

18 mars 2016

Voir aussi