Dans le cadre d’une mission d’établissement des faits, des experts examinent la situation des droits des Afro-Américains aux États-Unis


Le Groupe de travail des Nations Unies sur les personnes d’ascendance africaine mène actuellement une mission d’établissement des faits en rapport avec la situation des droits fondamentaux des Afro-Américains aux États-Unis.

Durant leur mission, les experts se rendront dans plusieurs villes américaines pour évaluer les progrès réalisés dans la lutte contre la discrimination raciale et la xénophobie, ainsi que dans la protection et la promotion des droits fondamentaux des Afro-Américains.

« Nous allons recueillir des informations de première main sur la situation des droits des Afro-Américains et examiner les suites qui ont été données à nos recommandations en matière de lutte contre le racisme, formulées lors de notre dernière visite dans le pays, en 2010 », a déclaré Mireille Fanon Mendès-France, qui est à la tête du Groupe d’experts.

Les États-Unis ont récemment été marqués par une série d’actes de violence raciale perpétrés à l’encontre de la communauté noire et qui ont donné naissance au mouvement Black Lives Matter.

Lors de cette mission de 11 jours, les experts se rendront dans plusieurs villes où la mort d’Afro-Américains, causée par des policiers, a déclenché des manifestations pour exiger la fin de l’impunité et une justice équitable. Ainsi à Baltimore, où la mort de Freddie Gray en garde à vue a entraîné des semaines de manifestations. Le Groupe se rendra également à Washington, à Chicago, à Jackson (Mississippi) et à New York. Les experts rencontreront des représentants des autorités aux niveaux local, fédéral et des états, ainsi que des organisations de la société civile, des universitaires et des particuliers.

Au terme de leur mission, les experts donneront une conférence de presse à Washington afin de faire part de leurs premières conclusions et d’émettre des recommandations. Le rapport complet de leur visite sera présenté au Conseil des droits de l’homme en septembre 2016.

Le Groupe de travail s’appuie principalement, dans son travail, sur le Programme d’action et la Déclaration de Durban ainsi que sur la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, ratifiée par les E.-U. et 176 autres pays. Le Groupe de travail joue aussi un rôle moteur en appelant les États à prendre des mesures nationales durant la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine : reconnaissance, justice et développement (2015 à 2024) ; il s’efforce dans le même temps d’attirer l’attention sur l’apport des personnes d’ascendance africaine à la société et de renforcer la coopération nationale, régionale et internationale pour assurer le respect, la promotion et le plein exercice des droits fondamentaux des personnes d’ascendance africaine.

22 janvier 2016

See also