Défendre les droits de l’homme dans un contexte d’hostilité


Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, présente les conclusions du HCDH pour 2018 dans un rapport contenant plusieurs nouveautés.

Photo figurant sur la couverture du rapport du HCDH 2018 © Ronaldo Schemidt, Agence France-Presse, 2018Le rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) pour 2018* est présenté sous un nouveau format par rapport à l’édition 2017, de manière à s’aligner avec le plan de gestion du HCDH pour la période 2018-2021. La présentation des résultats du HCDH est à présent reliée aux objectifs de développement durable et le rapport contient une série d’éléments essentiels portant sur ces résultats. En outre, le budget ordinaire et les fonds extrabudgétaires sont regroupés et les déficits de financement sont mis en évidence. Enfin, la visualisation des données, les résumés graphiques et les récits d’histoires vécues mettent en lumière l’impact du HCDH.

" Le rapport décrit les efforts que nous déployons pour aider les États à défendre tous les droits de l’homme dans le contexte de l’affaiblissement du multilatéralisme et d’un climat hostile aux droits de l’homme ", a déclaré Michelle Bachelet lors du lancement du rapport à Genève, en Suisse, la ville siège du Haut-Commissariat.

Au cours de l’année écoulée, le HCDH a soutenu 32 nouvelles ratifications ou adhésions aux dix principaux traités relatifs aux droits de l’homme. La coopération technique du Haut-Commissariat avec les États s’est également intensifiée : elle a permis de renforcer les capacités de pays comme le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie pour assurer une gouvernance des frontières fondée sur les droits de l’homme et protéger les droits des migrants ; elle a également fourni des orientations au Kirghizistan et au Tadjikistan sur l’élaboration de leur plan d’action et leur stratégie en faveur des droits de l’homme au niveau national, permettant ainsi la création de liens entre les droits de l’homme et la réalisation des objectifs de développement durable.

Le HCDH a également uni ses forces à celles de l’Union africaine pour faire mieux respecter les droits de l’homme et le droit humanitaire afin d’assurer une meilleure protection des civils dans les conflits. Le Haut-Commissariat a aussi considérablement renforcé l’intégration des droits de l’homme dans les équipes de pays des Nations Unies en portant à 32 le nombre de conseillers pour les droits de l’homme.

De plus, grâce à sa campagne lancée à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, Le HCDH a touché plus de 600 millions de personnes.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme continue cependant de rencontrer de nombreux obstacles. " Plus que jamais, en cette période de troubles et d’angoisse profonde, nous vous demandons de soutenir nos efforts, grâce à des ressources et d’autres formes concrètes d’aide, ainsi qu’à travers vos activités de plaidoyer et votre soutien politique ", a déclaré la Haute-Commissaire.

14 juin 2019

Voir aussi