Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie : la justice et la protection, qui que nous aimions


Malheureusement, dans de nombreux pays, les personnes LGTBI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués) sont victimes d’une grave discrimination. Elles font face à des propos offensants et haineux. Leur liberté d’expression et leur voix sont réduites au silence.  Leurs droits de l’homme sont bafoués et elles n’ont souvent pas accès à des services essentiels tels que les soins de santé, l’éducation, l’emploi et le logement.

IDAHOTB 2019Les relations homosexuelles demeurent un crime dans 70 pays. Dans sept d’entre eux, ce crime est passible de la peine de mort.

Pour le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie est l’occasion de défendre les injustices actuelles et de lutter contre la haine et le fanatisme.

Il est temps de faire changer les choses.

La Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie est également l’occasion de célébrer les progrès accomplis.

Il faut reconnaître que de nombreuses avancées ont été réalisées en faveur des droits des personnes LGBTI dans le monde entier.

Par exemple, l’année dernière, l’Angola, l’Inde, et Trinité-et-Tobago ont dépénalisé les relations homosexuelles. Le Chili, le Luxembourg, le Pakistan, le Portugal et l’Uruguay ont adopté des mesures permettant aux personnes transgenres de faire reconnaître plus facilement leur identité de genre au regard de la loi.

Toutefois, il reste encore un long chemin à parcourir pour parvenir à l’égalité totale et pour tous.

Luttons contre les préjugés. Luttons contre la discrimination.

Notre campagne " Libres et égaux " est au cœur des célébrations durant cette Journée. Regardez la vidéo et montrez votre solidarité avec la communauté LGBTI en partageant nos messages #IDAHOTB sur Instagram, Facebook et Twitter

Nous avons tous droit à la justice et à la protection, qui que nous aimions.

17 mai 2019

Voir aussi