Migration : il est temps de changer de discours


Illustration montrant plusieurs communautés qui se rejoignent.

La migration n’est pas un phénomène nouveau. À travers l’histoire de l’humanité, nous avons constamment assisté à des mouvements de population.

Selon la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet, grâce à cette migration, « nous avons tissé des liens entre les peuples et les cultures et enrichi mutuellement nos vies, aussi bien dans notre lieu d’origine que sur notre terre d’adoption. ».

Ces derniers temps pourtant, les discours préjudiciables sur les migrants et la migration se sont multipliés. Ils sont omniprésents dans les discours des mouvements politiques, dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Les migrants sont érigés en boucs émissaires, ils sont victimes de discrimination, d’intolérance et même de crimes de haine.

Face à ces discours, et du fait qu’ils influencent l’opinion publique et les politiques, les migrants sont souvent dépouillés de leurs droits de l’homme.

Les sentiments d’appartenance et d’unité, qui sont deux besoins humains fondamentaux, restent hors de portée pour un grand nombre d’entre eux.

C’est pourquoi le HCDH demande d’urgence d’adopter un nouveau discours capable de brosser un tableau plus optimiste de notre avenir commun. Un discours favorisant un avenir meilleur pour les migrants et les communautés, plaçant les droits de l’homme en son centre, et prônant la solidarité et non la division.

« Au lieu de répéter les discours préjudiciables de peur et d’exclusion, il est temps d’accueillir les gens dans nos communautés, de réimaginer notre avenir collectif », a poursuivi Mme Bachelet.

La pandémie de COVID-19 nous a montré que la maladie et la tragédie n’ont pas de frontières. Cependant, elle a également démontré que le monde est capable de s’unir et de former une immense communauté, offrant d’innombrables exemples d’humanité et de gentillesse envers les autres, et des milliers de récits d’espoir face à une adversité souvent extrême.

Notre campagne #StandUp4Migrants montre la réalité humaine qui se cache dernière les politiques. À travers les voix des migrants et des personnes qui les accueillent, nous découvrons des valeurs communes, la chaleur des communautés et l’importance d’un dialogue initiateur de rapport humain et de compréhension.

Une nouvelle boîte à outils interactive propose des idées et des activités pour changer la façon dont nous parlons de la migration, en encourageant une transition vers des récits plus positifs et optimistes, et en s’éloignant du renforcement des discours toxiques et préjudiciables.

Ensemble, nous pouvons changer la donne et défendre les droits des migrants.

« Nous avons besoin de récits montrant que les valeurs qui nous unissent sont plus fortes que ce qui nous divise », a conclu Michelle Bachelet. « Des récits qui nous inspirent et nous rapprochent, au lieu de nous déchirer davantage, des récits qui laissent envisager un avenir commun prometteur, et des récits provenant des migrants eux-mêmes. »

Aidez-nous à changer le discours sur les migrants. Partagez vos récits et votre vision du monde auquel vous aspirez sur les médias sociaux grâce à #StandUp4Migrants.

Découvrez notre site Web* consacré à la campagne, sur lequel vous trouverez également notre boîte à outils.

16 décembre 2020

Voir aussi