Une exposition et une publication rendent hommage à l’apport des personnes d’ascendance africaine


La femme qui figure sur la photo porte un foulard. Elle fait face au public en souriant.

« Je suis palestinienne d’ascendance africaine, avec des racines au Brésil », dit-elle.  

Ce portrait de femme figure sur l’une des onze affiches qui montrent et documentent les différents visages des personnes d’ascendance africaine. Il fait partie d’une exposition qui a été organisée à New York pour célébrer la Décennie des personnes d’ascendance africaine. L’inauguration, accompagnée du lancement d’une brochure contenant des informations détaillées sur la Décennie, a eu lieu au siège des Nations Unies à New York.

L’exposition est constituée d’une série de panneaux comportant des portraits de personnes d’ascendance africaine dans différents pays. Y figurent également des informations sur les manifestations et les thématiques de la Décennie, et sur la traite négrière transatlantique qui, il y a plusieurs siècles, fut à l’origine de l’esclavage des millions d’hommes et de femmes originaires du continent africain.

« La Décennie est une période bien brève au regard des siècles de racisme et de discrimination. Elle nous donne l’occasion de faire pression... pour que les lois soient fermement appliquées et pour que des politiques et programmes soient mis en œuvre afin d’améliorer sensiblement la vie des personnes d’ascendance africaine »,  a déclaré Ivan Simonovic, le Secrétaire général adjoint aux droits de l’homme, lors de l’inauguration.

La publication offre une introduction à la Décennie, en exposant notamment ce que les États membres et les individus peuvent faire à différents niveaux pour promouvoir et améliorer la vie des personnes d’ascendance africaine là où elles se trouvent.

En 2014, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé la période 2015-2024 Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine, pour « renforcer la coopération nationale, régionale et internationale en vue de garantir le plein exercice des droits économiques, sociaux, culturels et politiques » des personnes d’ascendance africaine. Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme a été désigné comme coordonnateur de la Décennie.

La Décennie se concentre sur trois domaines : la reconnaissance, la justice et le développement. Elle offre une plateforme où pourront se concentrer les efforts  visant à améliorer la protection et l’exercice des droits de l’homme, à promouvoir une meilleure connaissance des contributions et du patrimoine diversifiés des personnes d’ascendance africaine, et à adopter et renforcer les  cadres juridiques pour l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

« La lutte contre le racisme et la discrimination commence en enseignant le respect et la tolérance et en partageant l’histoire commune de l’humanité, y compris ses chapitres les plus tragiques », a déclaré Marie-Paule Roudil, Directrice du Bureau de liaison de l’UNESCO à New York. L’UNESCO et le Département de l’information des Nations Unies sont partenaires du HCDH pour la campagne de la Décennie.

Une visite virtuelle de l’exposition et une version électronique de la brochure sont disponibles en ligne pour ceux qui ne peuvent se rendre à New York.

21 janvier 2016

Voir aussi