Les lauréats du concours d’affiches sur les droits de l’homme


Deux jeunes filles, originaires de Samoa et du Pakistan, ont remporté le concours mondial d’affiches sur le thème de la liberté, organisé par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Alexandria Slaven, 11 ans, originaire de Samoa, a gagné le prix dans la catégorie des 5-11 ans et Eiza Abid, 15 ans, originaire du Pakistan, s’est imposée dans la tranche d’âge 12-18 ans. Le concours a été organisé dans le cadre de la campagne d’une année lancée par le HCDH pour célébrer le 50e anniversaire des deux principaux traités de défense des droits fondamentaux – le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Il était demandé aux enfants d’illustrer le sens que revêtait, pour eux, le mot ‘liberté’.

« Mon affiche montre qu’il y a des responsabilités qui vont avec la liberté et il faut que les enfants et les adultes le comprennent », précise Alexandria, qui a dessiné un cocotier et des gens qui se tiennent par la main sur son affiche. « Le cocotier qui pousse avec différents droits et libertés inscrits sur son tronc symbolise la croissance d’une personne. »

Dans son dessin, Eiza a eu recours à la fois à des tons sombres et à des couleurs vives pour représenter la liberté de pensée.

« Ma peinture montre l’obscurité et le sentiment d’enfermement dans la vie d’une personne ; et une fois que la personne est libérée des pressions et des jugements des autres, elle peut laisser parler son imagination et exprimer ses idées dans leurs véritables couleurs », explique-t-elle.

Le fait de confier à des jeunes le dessin de l’affiche destinée à promouvoir l’anniversaire nous donne de précieuses indications sur la manière dont ils conçoivent leurs droits, affirme Fabian Salvioli, Président du Comité des droits de l’homme, qui observe l’application qui est faite par les gouvernements du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

« Pour que les Pactes continuent d’avoir un sens au cours des 50 prochaines années, il faut que les enfants aient conscience de leurs droits et du rôle important des Pactes dans leur vie quotidienne et dans leur bonheur », déclare-t-il.

Les deux dessins donneront naissance à des affiches, destinées à être utilisées au cours de la campagne mondiale. Les gagnants ont été sélectionnés parmi les lauréats des concours locaux organisés par les Nations Unies. Sept pays ont répondu à l’appel à concourir, à savoir l’Arménie, le Burundi, Fidji, Madagascar, le Pakistan, le Samoa et la Tunisie.

Waleed Sadi, Président du Comité des droits économiques, sociaux et culturels, qui observe la manière dont les gouvernements appliquent le Pacte correspondant, se dit impressionné par la qualité des affiches.

« Les Pactes ne sont pas de simples traités juridiques – ils ont une signification et une importance pour tous les peuples et pour la vie quotidienne. Tranformer les droits en images permet de mieux comprendre et d’apprécier encore davantage les deux Pactes et leur pertinence pour tous. Nos remerciements et nos félicitations à tous les participants », déclare-t-il.

Toutes les affiches primées sont présentées sur le site web du 50e anniversaire.

11 mars 2016

Voir aussi