Pourquoi nous luttons : campagne pour l’égalité des LGBT


La compagne de l’ONU « Libres et égaux » a lancé une nouvelle arme dans sa lutte permanente contre la discrimination des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués (LGBT).

Ce nouveau film intitulé « Pourquoi nous luttons » présente des militants des droits des LGBT du monde entier tenant des affiches indiquant les raisons pour lesquels ils ont rallié la lutte contre la discrimination. Ce film est sorti pour contribuer à célébrer la Journée contre l’homophobie et la transphobie, le 17 mai 2016.

Charles Radcliffe, Chef de la Section du Haut-Commissariat aux droits de l’homme chargée des questions mondiales et des affaires intergouvernementales, a indiqué que l’on pouvait voir dans cette vidéo la force et l’esprit qui animent les défenseurs des droits des LGBT et de leurs sympathisants dans l’action qu’ils mènent, et la diversité des causes qui contribuent à composer le mouvement à l’échelle mondiale. Elle est aussi une façon de rappeler aux militants qu’ils ne sont pas seuls.

« L’ONU est avec vous, tout comme les millions de personnes qui vous soutiennent à travers le monde », a-t-il indiqué. 

Si les lois et les attitudes à l’égard de la communauté LGBT se sont améliorées ces dernières années, la discrimination est toujours omniprésente et peut se manifester de manière subtile, a ajouté M. Radcliffe. Soixante-six pays continuent d’ériger en infraction pénale les relations avec des partenaires du même sexe et la plupart n’ont toujours pas de lois relatives à la lutte contre les discriminations pour les protéger. Chaque année, des milliers de personnes LGBT sont tuées ou gravement blessées dans des crimes de haine. M. Radcliffe a souligné que les opposants à l’égalité et aux droits pour cette communauté s’appuyaient souvent sur la culture, la religion et la tradition pour justifier le déni de droits. Et si ces trois éléments peuvent jouer un rôle important pour façonner la société et les attitudes, ils ne peuvent en aucun cas justifier la violation des droits de l’homme des individus.

« Cela prend du temps de venir à bout de siècles de discrimination et de préjugés et les activistes de différents pays abordent ce combat à partir d’angles différents – que ce soit dans les tribunaux, dans la rue ou dans les médias », a-t-il ajouté.

Et pour le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, la lutte contre toutes les formes de discrimination fait partie des attributions essentielles du Haut-Commissariat, a rappelé M. Radcliffe. C’est la raison pour laquelle nous luttons (#whywefight).

« Le Haut-Commissariat a pour mission de protéger et de promouvoir tous les droits de l’homme pour tous les êtres humains », a-t-il fait remarquer. « Nous manquerions à notre devoir si nous ne défendions pas cette cause. Si les mots de la Déclaration universelle des droits de l’homme – à savoir que nous sommes tous nés libres et égaux – ont encore un sens, si tout le monde doit avoir une chance de s’épanouir, alors nous devons être capables d’accueillir cette diversité – ou, encore mieux, de la célébrer ».

17 mai 2016

Voir aussi