العربية | 中文 | English | Русский | Español

Rapporteuse spéciale sur les droits humains des personnes déplacées dans leur propre pays

À propos du mandat

Les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays peuvent être confrontées à des discriminations et à des obstacles qui les empêchent d’exercer pleinement leurs droits humains en raison de leur déplacement. Ce mandat a été créé pour :

  • s’occuper du problème complexe des déplacements internes, en particulier en œuvrant à ce que les droits humains des personnes déplacées soient systématiquement pris en compte dans les activités de toutes les entités compétentes du système des Nations Unies ;
  • s’employer à renforcer l’action internationale menée pour faire face au problème complexe des déplacements internes dus à des facteurs tels que les conflits armés, la violence généralisée, les violations des droits de l’homme et les catastrophes ;
  • intervenir de façon coordonnée au niveau international pour faire œuvre de sensibilisation et agir en faveur d’une meilleure protection et d’un plus grand respect des droits humains des personnes déplacées, tout en poursuivant et en renforçant le dialogue avec les gouvernements, les organisations intergouvernementales, régionales et non gouvernementales et les autres acteurs concernés, de façon inclusive.

Le Rapporteur spécial sur les droits humains des personnes déplacées dans leur propre pays est un expert des droits de l’homme indépendant nommé par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Le premier Rapporteur spécial sur les droits humains des personnes déplacées dans leur propre pays a été nommé en septembre 2010. Il assume les mêmes fonctions que l’ancien Représentant du Secrétaire général pour les droits de l’homme des personnes déplacées dans leur propre pays. Le mandat a été prorogé dernièrement en 2019 par la résolution A/HRC/RES/41/15.

En savoir plus sur le mandat

Titulaire du mandat actuel

Cecilia Jimenez-DamaryMme Cecilia Jimenez-Damary, des Philippines, a été nommée Rapporteuse spéciale sur les droits humains des personnes déplacées dans leur propre pays par le Conseil des droits de l’homme en septembre 2016 et est entrée en fonction le 1er novembre 2016. Avocate dans le domaine des droits de l’homme et du droit international humanitaire, Mme Jimenez-Damary est spécialisée dans les migrations et les déplacements forcés. Elle possède plus de trente ans d’expérience dans la défense des droits de l’homme au sein d’ONG dans la région Asie-Pacifique et est également professeure associée en droit international des droits de l’homme et en droit international humanitaire. Auparavant, Mme Jimenez-Damary a occupé les fonctions de conseillère juridique principale et de formatrice au sein de l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC) du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) à Genève, de directrice nationale du projet sur les personnes déplacées dans leur propre pays de la Commission des droits de l’homme des Philippines, et de représentante du gouvernement auprès de la Commission philippine de justice transitionnelle et de réconciliation pour le Bangsamoro. Lire la biographie complète de Mme Jimenez-Damary

Derniers rapports thématiques

Questions relatives au logement, à la terre et à la propriété dans les situations de déplacement interne : Ce rapport, qui sera présenté à la 47e session du Conseil des droits de l'homme en 2021, examine les questions relatives au logement, à la terre et à la propriété dans les situations de déplacement interne. Elle analyse la manière dont ces questions peuvent être une cause du déplacement ou sa conséquence et faire obstacle à la recherche de solutions durables. Elle examine les incidences de ces questions sur les droits humains des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et la manière dont on peut s’efforcer d’y répondre. Consulter le rapport A/HRC/47/37

Le déplacement interne dans le contexte des effets néfastes graduels des changements climatiques : dans ce rapport, présenté à la 75e session de l’Assemblée générale en 2020, la Rapporteuse spéciale examine la situation des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays dans le contexte des effets néfastes graduels des changements climatiques et analyse les répercussions que ces déplacements ont sur l’exercice effectif de leurs droits humains. Consulter la page consacrée au rapport* | Consulter le rapport A/75/207

Les personnes handicapées dans les situations de déplacement interne : dans ce rapport, présenté à la 44e session du Conseil des droits de l’homme en 2020, la Rapporteuse spéciale examine la situation particulière des personnes handicapées dans le contexte de déplacement. Elle analyse également les obstacles à l’exercice de leurs droits dans des conditions d’égalité et recommande des mesures visant à apporter à tous une protection, une assistance et des solutions durables. Consulter la page consacrée au rapport* | Consulter le rapport A/HRC/44/41

Derniers rapports de pays

Mission en Iraq (15-23 février 2020)
Consulter le rapport A/HRC/44/41/Add.1

Dernières nouvelles



Procédures spéciales
Rapporteuse spéciale sur les personnes déplacées
Récents rapports thématiques
Coordonnées

Mme Cecilia Jimenez-Damary
Rapporteuse spéciale sur les droits humains des personnes déplacées dans leur propre pays
HCDH-ONUG
8-14 Avenue de la Paix
1211 Genève 10, Suisse
Courriel : idp@ohchr.org

Liens externes