anglais

Victor Madrigal-Borloz


M. Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre
M. Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre

À la fin de l’année 2017, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a nommé M. Madrigal-Borloz Expert indépendant des Nations Unies sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre pour une période de trois ans à compter du 1er janvier 2018. À ce titre, il évalue l’application du droit international relatif aux droits de l’homme, sensibilise l’opinion, engage le dialogue avec toutes les parties prenantes concernées et fournit des services consultatifs, une assistance technique et un renforcement des capacités pour aider à lutter contre la violence et la discrimination envers des personnes fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle.

Ce juriste costaricien est Secrétaire général du Conseil international pour la réadaptation des victimes de la torture, un réseau mondial de plus de 150 centres de réadaptation dont l’objectif est de garantir le plein exercice du droit à la réadaptation pour toutes les victimes de torture et de mauvais traitements.

Membre du Sous-comité des Nations Unies pour la prévention de la torture de 2013 à 2016, M. Madrigal-Borloz a été Rapporteur sur les représailles et a supervisé un projet de politique sur la torture et les mauvais traitements des personnes LGBTI. Auparavant, il a dirigé des travaux techniques sur de nombreux cas, rapports et témoignages en tant que chef du contentieux et chef du Greffe à la Commission interaméricaine des droits de l’homme. Il a également travaillé à l’Institut danois des droits de l’homme (Copenhague, Danemark) et à la Cour interaméricaine des droits de l’homme (San José, Costa Rica).

M. Madrigal-Borloz est membre fondateur de l’ACODI (association costaricienne de droit international), membre fondateur du conseil d’administration du Centre de ressources pour la justice internationale (IJRC) et membre fondateur de Synergia-IDH.