Les personnes handicapées sont affectées de manière disproportionnée par les changements climatiques


Une femme se déplace en fauteuil roulant durant une forte tempête à Singapour. Plusieurs experts affirment que les personnes handicapées doivent prendre part à tous les projets liés à l’action climatique. © AFP/Roslan

Les personnes handicapées sont touchées de manière disproportionnée par les impacts des changements climatiques, et cela s'explique notamment par le fait que la plupart des personnes handicapées vivent dans la pauvreté, a déclaré Nada Al-Nasif, Haute-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme.

« Puisque les personnes handicapées sont touchées de manière disproportionnée par les changements climatiques, leurs points de vue doivent être pris en compte dans l'action climatique », a-t-elle déclaré au Conseil des droits de l'homme. « En tant que bénéficiaires et en tant que décideurs de politiques visant à identifier leurs préoccupations et à y répondre. »

Nada Al-Nasif s'est exprimée à l'occasion d'une réunion-débat sur le droit des personnes handicapées dans le contexte des changements climatiques. La réunion, qui a rassemblé des experts et des États Membres, avait pour but de discuter des moyens d'améliorer l'action climatique afin de protéger les droits de l'homme des personnes handicapées.

Les changements climatiques sont l'une des principales menaces qui pèsent sur l'humanité. Pourtant, les personnes handicapées ont été pratiquement absentes de ces discussions et il existe peu de ressources sur les effets des changements climatiques sur leurs droits, a déclaré la Rapporteuse spéciale sur les droits des personnes handicapées, Catalina Devandas Aguilar. Pour ne laisser personne de côté, l'action climatique doit prendre leurs besoins en compte, a-t-elle indiqué.

« Nous devons reconnaître que les changements climatiques et leurs effets néfastes ne sont pas un accident de la nature, mais le résultat de décisions prises par des êtres humains », a-t-elle ajouté.

Un rapport du HCDH a révélé que la pauvreté, la stigmatisation et la discrimination étaient les trois principaux éléments exposant les personnes handicapées aux impacts des changements climatiques. Deborah Iyute Oyuu, s'exprimant au nom de l'International Disability Alliance, a déclaré que les cas d'injustice à l'encontre des personnes handicapées étaient loin d'être rares et que cette crise mondiale ne faisait que mettre ces inégalités en évidence.

« Les changements climatiques ne sont pas la cause principale de nos difficultés, mais plutôt l'exclusion sociale à laquelle nous sommes régulièrement confrontés dans la vie de tous les jours, le déni de nos droits et le manque de protection juridique », a déclaré Mme Oyuu en langue des signes. « Les solutions... doivent s'attaquer aux causes profondes de l'injustice sociale, de la discrimination et de l'inégalité qui touchent les personnes handicapées. »

Aux Philippines, où sévit en moyenne 20 typhons tropicaux par an, le Gouvernement a mené des campagnes de sensibilisation sur l'intégration des personnes handicapées en cas de catastrophe, a déclaré Amalia Decena, présidente de l'organisme Handicapables Association of Cagayan. Son organisation travaille avec le Gouvernement et d'autres entités pour « contribuer aux efforts de sensibilisation afin que les politiques et les programmes concernant les droits des personnes handicapées dans le contexte des changements climatiques se répercutent sur le terrain ».

Toute action climatique devrait favoriser la dignité des personnes handicapées plutôt que de renforcer les injustices sociales existantes, a déclaré Sébastien Jodoin, professeur adjoint à la faculté de droit de l'Université McGill. Par exemple, le développement des systèmes de transport en commun est essentiel pour réduire les émissions de carbone des voitures dans de nombreuses régions du monde. Mais, a-t-il souligné, beaucoup de ces systèmes sont inaccessibles à une personne à mobilité réduite ou ayant une déficience visuelle. Pourtant, garantir l'accessibilité des transports en commun profiterait à un plus grand nombre d'utilisateurs.

« En autonomisant les personnes handicapées et en incluant de manière significative leurs droits, idées et perspectives, une approche des droits des personnes handicapées a le potentiel de générer des solutions climatiques qui trouvent un écho auprès d'une plus grande partie de la population », a déclaré M. Jodoin.

24 juillet 2020

Voir aussi