Header image for news printout

Bombardement d’une prison au Yémen : observation de Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

anglais | arabe | chinois | espagnol

Genève, le 6 avril 2020

« Je condamne fermement le bombardement dimanche de la prison centrale de Taëz, qui a entraîné la mort de cinq femmes et d'une enfant, et qui a fait au moins 11 blessées. Selon nos informations, trois missiles tirés par les Houthis auraient frappé la section de la prison réservée aux femmes.

« Au moment de l'attaque, il n'y aurait pas eu d'affrontements armés entre les parties au conflit dans la région. En outre, rien ne semble indiquer une présence militaire dans les environs de la prison. Une telle attaque ne peut en aucun cas être justifiée. Cette attaque semble être en violation du droit international humanitaire et, selon les circonstances, pourrait constituer un crime de guerre. »  

FIN

Pour plus d’informations ou pour toute demande des médias, veuillez contacter : Rupert Colville - + 41 22 917 9767 / rcolville@ohchr.org ou Jeremy Laurence - + 41 22 917 9383 / jlaurence@ohchr.orgouLiz Throssell- + 41 22 917 9296 / ethrossell@ohchr.org ou Marta Hurtado - + 41 22 917 9466 / mhurtado@ohchr.org

Tag and share - Twitter: @UNHumanRights and Facebook: unitednationshumanrights