Header image for news printout

Forum sur les droits de l’homme de Samarkand
Jeunesse 2020 : solidarité mondiale, développement durable et droits de l’homme
Message vidéo de Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme
Le 12 août 2020


English | Русский

Je suis ravie de faire partie de ce rassemblement virtuel, organisé à l'occasion du 20e anniversaire de la première Journée internationale de la jeunesse.

À l'heure où la pandémie de coronavirus et les changements climatiques menacent de faire reculer les progrès accomplis en faveur du développement durable et de nombreux objectifs liés aux droits de l'homme, il est essentiel de renforcer l'engagement et la participation significatifs des jeunes dans tous les aspects de la vie publique.

Ils jouent un rôle majeur dans l'avenir que nous construisons aujourd'hui.

Dans le monde entier, les jeunes défendent les droits de l'homme universels, le développement durable et l'action en faveur du climat. Leur militantisme promeut le droit de tous à une planète saine. Le droit de vivre à l'abri de la discrimination, de la pauvreté et de l'oppression. Le droit à un avenir sain et inclusif.

La valeur du militantisme de ces jeunes devrait être reconnue et prise en compte par tous, y compris les gouvernements.

De nombreux éléments montrent que la pandémie de COVID-19 aura des effets néfastes sur les jeunes d'aujourd'hui. Elle a considérablement bouleversé l'éducation, les systèmes de formation et le marché du travail. Elle provoque la faim et fait augmenter la pauvreté. Elle exacerbe les inégalités existantes, y compris celles qui pèsent sur de nombreuses filles et jeunes femmes, ainsi que sur de nombreux membres de minorités ethniques, raciales et religieuses.

Et elle risque de transformer l'avenir d'économies entières.

Pour résoudre ces problèmes et reconstruire de meilleurs systèmes, nous devons répondre à la COVID-19 par des mesures qui combattent et préviennent les inégalités et les déficits de développement, tant à court qu'à long terme.

Nous devons renforcer la cohésion sociale par des mesures qui favorisent la justice et le respect de chacun, en rappelant que la justice, et les droits de l'homme, sont le meilleur antidote à l'extrémisme et au désespoir.

Nous devons encourager des sociétés résilientes, inclusives et durables.  Et pour ce faire – pour faire progresser le respect des droits de l'homme – nous avons besoin de votre soutien.

Dans de nombreux pays, les jeunes se sont unis pour lutter contre la pandémie dans leur société, aux côtés des travailleurs sanitaires et sociaux. Pour reconstruire en mieux, nous devons renforcer ces formes de partenariat, ainsi que d'autres, afin de lutter contre d'importants problèmes sociaux, dont beaucoup vont au-delà de la santé. 

Ce Forum des droits de l'homme de Samarkand est l'occasion pour les jeunes de toute cette région de partager leurs expériences, et pour les représentants du gouvernement de les écouter.

C'est l'occasion pour tous les acteurs de chercher des moyens de renforcer le rôle de la jeunesse dans la réalisation du développement durable et de veiller à ce que les politiques tiennent compte des besoins – et de la voix – des jeunes.

Je remercie les autorités de nous donner l'occasion de mener une discussion approfondie, franche et fructueuse.