#WikiForHumanRights : promouvoir la connaissance des droits de l’homme dans un monde multilingue


Chacun doit être capable d'accéder aux informations disponibles sur les droits de l'homme et pouvoir en discuter librement en ligne. À l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme et la fondation Wikimédia sont heureux d'annoncer les résultats de la campagne #WikiForHumanRights, fruit de la collaboration de ces deux organismes afin d'améliorer la qualité et la quantité d'informations sur les droits de l'homme dans différentes langues sur Wikipédia.

(De gauche à droite) Jorge Vargas, responsable des partenariats pour la fondation Wikimédia, Laurent Sauveur, chef du Service de la communication externe du HCDH, Katherine Maher, directrice générale de la fondation Wikimédia, Anna Torres, directrice exécutive de Wikimédia Argentine © HCDH

Les informations disponibles en ligne sur les droits de l'homme peuvent varier considérablement d'une langue à l'autre. Pour remédier à cette situation, la campagne #WikiForHumanRights* s'associe à des communautés de rédacteurs bénévoles sur Wikipédia pour créer des textes multilingues affirmant les droits de l'homme pour tous, partout dans le monde.

Au cours de la campagne, 287 nouveaux articles ont été créés sur Wikipédia. Au total, 721 articles couvrant un large éventail de questions relatives aux droits de l'homme ont été édités dans plus de 12 langues par 210 éditeurs. La Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH), qui est le document le plus traduit au monde, fait l'objet d'articles disponibles dans neuf langues supplémentaires. Ensemble, les participants ont ajouté plus de 486 000 mots sur Wikipédia.

« Nous remercions sincèrement tous les participants des communautés Wikipédia d'avoir contribué de manière exceptionnelle au partage en ligne des connaissances essentielles sur les droits de l'homme.  Grâce à la force du multilinguisme, vous aidez davantage de personnes à comprendre et à défendre leurs droits, et à s'impliquer dans les processus publics nécessaires pour réaliser des changements réels et positifs », a déclaré Laurent Sauveur, chef du Service de la communication externe du HCDH.

Les informations produites durant la campagne répondent efficacement aux besoins locaux et aux contextes, et ce, de manière créative et unique. Sur les pages Wikipédia en arménien, macédonien, swahili, serbe et bengali, les participants ont choisi d'ajouter des informations sur des concepts clés tels que « le droit à la vie » et d'autres droits protégés par la DUDH. Les communautés chargées des pages Wikipédia en anglais et en espagnol ont quant à elles examiné avec soin les biographies des militants et défenseurs des droits de l'homme.

À la suite d'un « éditathon » organisé en Tanzanie, 41 nouveaux articles sur les droits de l'homme ont été créés en swahili, qui compte relativement peu d'articles. Ces nouveaux textes portent notamment sur plusieurs grandes conventions relatives aux droits de l'homme, dont la Convention relative aux droits de l'enfant, et la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

La campagne #WikiForBlackClimateRights a été lancée par la communauté Wikipédia au Nigéria en réponse au retrait très médiatisé de la militante ougandaise pour le climat Vanessa Nakate d'une photo de presse montrant d'autres militants. La communauté organisera plusieurs événements pour mettre en lumière la richesse des voix africaines pour l'action climatique. 

« Les bénévoles de Wikipédia ont accompli un travail formidable et je me réjouis de continuer notre partenariat avec la Fondation Wikimédia et les éditeurs bénévoles afin que toutes les langues puissent compter dans notre objectif commun visant à faire avancer les droits de l'homme, la paix et le développement durable », a déclaré M. Sauveur.

21 février 2020

Voir aussi