Skip to main content
Iraq

Iraq, 2003

Body

Honouring those who gave their lives in the service of human rights


Iraq, 2003


Honouring those who gave their lives in the service of human rights

L’après-midi du 19 août 2003, le siège de l’ONU basé au Canal Hotel, à Bagdad, a été en grande partie détruit par un attentat à la bombe qui a coûté la vie à 22 personnes, parmi lesquelles le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Sergio Vieira de Mello. Cette attaque visait la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI).

Les Nations Unies en Iraq :

La Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) est une mission politique créée par la résolution 1500 adoptée en 2003 par le Conseil de sécurité des Nations Unies à la demande du Gouvernement iraquien, dont le rôle a été largement renforcé en 2007 avec l’adoption de la résolution 1770.

La MANUI a pour mandat de conseiller le peuple et le Gouvernement iraquiens et de leur apporter une assistance sur plusieurs fronts. Elle a notamment pour responsabilités de promouvoir le dialogue politique sans exclusive et la réconciliation nationale, de fournir une assistance dans le cadre du processus électoral et de la planification d’un recensement national, de faciliter le dialogue régional entre l’Iraq et ses voisins, et de promouvoir la protection des droits de l’homme et la réforme juridique et judiciaire.

Le Bureau des droits de l’homme de la MANUI coopère avec le Gouvernement ainsi qu’avec des membres de la société civile iraquienne en vue de soutenir la promotion, le respect et la protection des droits de l’homme en Iraq de manière impartiale. Le Bureau, qui représente également le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme en Iraq, collabore étroitement avec d’autres fonds, organismes et programmes des Nations Unies afin de s’assurer que les droits fondamentaux de tous les Iraquiens sont un aspect essentiel qui est pris en compte dans leurs activités.

En collaboration avec le Gouvernement et la société civile, le Bureau des droits de l’homme mène des actions dans des domaines clés, notamment l’état de droit, la protection des civils des effets des conflits armés et de la violence et la protection des détenus reconnus coupables ou en attente de jugement. Le Bureau promeut également les droits et la protection des femmes, des enfants, des minorités et des personnes ayant des besoins spéciaux. Il s’emploie également à protéger la liberté d’expression, ainsi que les droits économiques, sociaux et culturels.


EN MÉMOIRE DE :

Sergio Vieira de Mello, 1948-2003

Sergio Vieira de Mello (Brésil) assurait les fonctions de Représentant spécial du Secrétaire général, Kofi Annan, en Iraq. Il avait pris une disponibilité de quatre mois de son poste de Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Avant sa nomination, en 2002, au poste de Haut-Commissaire aux droits de l’homme, M. Vieira de Mello a dirigé l’Administration transitoire des Nations Unies au Timor oriental, où il avait aidé ce petit pays du Pacifique à s’acheminer vers l’indépendance, et a brièvement occupé le poste de Représentant spécial du Secrétaire général au Kosovo.

M. Vieira de Mello est entré à l’ONU en 1969. La majeure partie de sa carrière s’est déroulée au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, à Genève ; il a travaillé dans des missions humanitaires et des opérations de maintien de la paix au Bangladesh, à Chypre, au Mozambique, au Pérou et au Soudan. Il a également travaillé au Siège de l’ONU, à New York, au poste de Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence.

Mots-clés