Skip to main content
Appel à contributions | Procédures spéciales

APPEL À CONTRIBUTIONS : Le droit à l’alimentation et l’assurance d’une pêche artisanale durable

Publié par

Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation

Échéance

30 novembre 2023

Objet: Éclairer le prochain rapport thématique du Rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation au Conseil des droits, lors de sa 55e session, dédié au droit à l'alimentation et l’assurance d’une pêche artisanale durable.

Contexte

La pêche et le secteur de la pêche contribuent à la réalisation du droit à l’alimentation en fournissant du poisson pour consommation et en améliorant la disponibilité alimentaire et la nutrition. La pêche constitue également un moyen de subsistance important en soutenant les économies locales, en offrant des emplois et en générant des revenus et de gains économiques. Pour les communautés de pêcheurs, leur relation avec la vie aquatique est également au cœur de leur vie culturelle et sociale.

Au cours des 6 dernières décennies, la contribution totale de la pêche à la consommation alimentaire a considérablement augmenté, en moyenne de plus de 3 pour cent par an. En parallèle avec la demande à travers le monde, nous constatons aussi l’augmentation d’une surpêche, de l’aquaculture, ainsi que d’un recours aux méthodes de pêche industrielles, qui ont eu des impacts environnementaux dévastateurs. Les océans, les lacs et les rivières sont confrontés à de graves menaces, car les impacts de la surpêche, de la pêche destructrice et des rejets industriels sont exacerbés par les effets du changement climatique, de la pollution et de la destruction des habitats. Si des mesures considérables ne seront pas entrepris pour inverser les tendances existantes, la capacité de ces écosystèmes aquatiques à continuer de fournir des quantités saines de poissons va continuer à diminuer jusqu'à atteindre des niveaux dangereux.

La pêche artisanale représente environ la moitié des captures mondiales de poisson, 97 pour cent de l'emploi total dans la pêche artisanale étant concentré dans les pays en développement. Cependant, la plupart des communautés de pêcheurs des pays en développement sont caractérisées par une vulnérabilité sociale et économique. Les pêcheurs artisanaux ou ceux impliqués dans la pêche de subsistance sont souvent confrontés à des conditions de vie et de travail précaires et vulnérables en raison de l'insécurité des droits à la terre, des ressources limitées, des services de santé et d'éducation inadéquats, du manque de filets de sécurité sociale, ainsi que de l'exclusion des processus politiques. L’exploration et l’exploitation offshore du pétrole et du gaz, la pollution plastique, les activités minières et la dépossession des terres constituent également des obstacles importants pour la pêche artisanale.

Même si les travailleurs du secteur de la pêche sont essentiels à la réalisation du droit à l’alimentation et à la nutrition et ils jouent un rôle important dans la lutte contre la faim dans le monde, ils se heurtent à d’énormes obstacles pour accéder à la nourriture et sont confrontés à d’énormes violations des droits humains et à des abus en matière de travail dans une industrie intrinsèquement dangereuse.

Questions clés et types de contributions recherchées:

1. Quels sont les principaux défis en matière de droits de l'homme auxquels sont confrontés les pêcheurs artisanaux et les travailleurs du secteur de la pêche dans votre pays ?

2. Quelles bonnes pratiques votre pays pourrait-elle partager pour renforcer la reconnaissance, la protection et les recours pour les pêcheurs artisanaux et les travailleurs du secteur de la pêche ?

3. Dans quelle mesure les pêcheries artisanales, les communautés côtières et les travailleurs de la pêche ont-ils été inclus dans les processus politiques nationaux et internationaux liés au secteur de la pêche ?

4. Quelles sont les principales préoccupations concernant les conditions de travail dans la chaîne d'approvisionnement de la pêche ? Quelles parties de la chaîne d’approvisionnement sont les plus dangereuses ou problématiques ?

Comment les contributions seront utilisées

Sauf indication expresse, les réponses reçues seront publiées sur la page Web du Rapporteur spécial dans la langue dans laquelle elles ont été reçues.

Prochaines étapes

Veuillez envoyer vos contributions par courrier électronique avant le 30 novembre 2023 au format Word.

Email address:
[email protected]

Email subject line:
Contributions au rapport sur les pêches

Word limit:
800 mots

File formats:
Word, PDF

Accepted languages:
anglais, français ou espagnol.

VOIR CETTE PAGE EN :