Skip to main content

Le HCDH en Afrique australe

Sélectionner Sélectionner

Profil

Le Bureau régional du HCDH pour l’Afrique australe fournit une assistance technique à 14 pays d’Afrique australe en ce qui concerne la promotion et la protection des droits de l’homme : l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, les Comores, l’Eswatini, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, la Zambie et le Zimbabwe. Des membres du personnel du HCDH travaillent au niveau national à Madagascar, au Malawi, au Mozambique et au Zimbabwe, tandis que des membres du personnel du Bureau régional basé à Pretoria couvrent l’Afrique du Sud et les autres pays de la région. Leur action porte principalement sur la protection de l’espace civique, l’alerte rapide et la prévention, la lutte contre la violence et la discrimination fondées sur le genre, l’intégration des droits de l’homme dans le développement, le renforcement des systèmes nationaux de protection, l’établissement de rapports sur les droits de l’homme et le suivi des recommandations.

Type de présence Bureau régional
Année de création 1998
Bureaux locaux Pretoria
Nombre de membres du personnel 14
Besoins budgétaires annuels 2,328,000 USD

Réalisations

  • Une enquête sur l’état de l’espace civique menée dans 13 pays et ayant récolté 125 réponses a permis de définir les principaux facteurs de risque et les possibilités de renforcer les réseaux régionaux pour protéger les défenseurs des droits de l’homme.
  • Au Malawi, une plateforme de prévention a recueilli et fourni des données ventilées sur les tendances en matière de violations des droits de l’homme afin de renforcer les efforts de sensibilisation et de prévention des Nations Unies.
  • Au Lesotho, des progrès ont été constatés concernant les efforts nationaux de réconciliation et de consolidation de la paix et l’intégration des droits de l’homme dans les réformes législatives et politiques, notamment dans le secteur de la sécurité, grâce au Fonds pour la consolidation de la paix.
  • Aux Comores, un soutien a été apporté au travail de sensibilisation et de prévention en matière de droits de l’homme réalisé par l’équipe de pays des Nations Unies dans le cadre des élections de 2019.
  • En Afrique du Sud, un soutien a été apporté au plan d’intervention d’urgence concernant les violences fondées sur le genre au moyen d’un examen de la législation et du renforcement de la capacité du pouvoir judiciaire à lutter contre les stéréotypes liés au genre.
  • Des efforts ont été réalisés pour faire progresser les lois et les politiques relatives aux droits des personnes handicapées et des personnes atteintes d’albinisme, et notamment pour améliorer la capacité à suivre la mise en œuvre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées grâce au partenariat conjoint des Nations Unies pour la promotion des droits des personnes handicapées en Afrique du Sud.
  • Le mandat des institutions nationales des droits de l’homme a été renforcé en Afrique du Sud, en Angola, au Malawi, au Mozambique et au Zimbabwe en ce qui concerne le suivi de la situation des droits de l’homme, le traitement des plaintes et leur signalement, et des progrès ont été réalisés concernant la création d’institutions nationales des droits de l’homme au Botswana et au Lesotho.
  • À Maurice, un ensemble d’indicateurs des droits de l’homme a été développé puis systématiquement utilisé dans les efforts nationaux de mise en œuvre et de suivi.
  • Des actions de sensibilisation et de coopération technique ciblées ont conduit à 13 ratifications supplémentaires de traités et de protocoles, à la réduction de 40 à 100 % du retard dans l’établissement des rapports sur les droits de l’homme dans 7 pays, et à la création et au renforcement des mécanismes nationaux de coordination pour l’établissement de rapports et le suivi de la mise en œuvre des recommandations relatives aux droits de l’homme dans 9 pays.
  • Le HCDH soutient les équipes de pays des Nations Unies de toute la région en leur apportant une assistance technique, en intégrant les droits de l’homme et la volonté de ne laisser personne de côté dans la stratégie de coopération des Nations Unies pour le développement durable et en renforçant la collaboration avec les institutions nationales des droits de l’homme, la société civile et les mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies.

Partenaires et donateurs

Partenaires : organismes, programmes et programmes affiliés des Nations Unies ; organisations internationales et régionales ; gouvernements des 14 pays rattachés au Bureau régional ; institutions nationales des droits de l’homme ; institutions garantes de l’état de droit ; défenseurs des droits de l’homme ; organisations de la société civile ; institutions universitaires ; communauté diplomatique.

Domaines d’action du HCDH

Piliers thématiques
  • Mécanismes : amélioration de l’application des recommandations formulées par les mécanismes internationaux des droits de l’homme
  • Développement : intégration des droits de l’homme dans le développement durable
  • Responsabilité : consolidation de l’état de droit et du principe de responsabilité concernant les violations des droits de l’homme
  • Non-discrimination : renforcement de l’égalité et lutte contre la discrimination
  • Participation : renforcement et protection de l’espace civique et de la participation
  • Paix et sécurité : alerte rapide, prévention et protection des droits de l’homme dans les situations de conflit et d’insécurité
Évolutions
  • Prévention
  • Mouvement mondial en faveur des droits de l’homme
  • Espace civique
  • Inégalités
  • Corruption
  • Personnes en situation de déplacement
Populations mises en avant
  • Les femmes
  • Les jeunes
  • Les personnes handicapées

Dernière révision : octobre 2019