Skip to main content

Le HCDH au Mali

Profil

La Division des droits de l’homme et de la protection de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), dont le directeur représente également le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme au Mali, est présente dans le pays depuis 2013. Elle a son siège à Bamako, qui couvre les régions du sud du pays (Kayes, Koulikoro, Sikasso et district de Bamako), et des bureaux dans cinq autres régions (Gao, Kidal, Ménaka, Mopti et Tombouctou).

Les fonctions de protection spécialisée concernant les femmes et les enfants sont regroupées au sein de la Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA et emploient 11 membres de son personnel.

En outre, la Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA fournit, avec d’autres composantes de la MINUSMA, un soutien logistique, technique et opérationnel à la Force conjointe du Groupe de cinq pays du Sahel (dont le mandat porte sur la lutte contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et la traite des êtres humains au Sahel, ce soutien étant intégré à la MINUSMA en ce qui concerne le Mali) dans le cadre de la mise en œuvre de son mandat (résolutions 2391 [2017] et 2480 [2019] du Conseil de sécurité des Nations Unies).

Type de présence
Composante droits de l’homme dans le cadre d’une mission de paix
Année de création
2013
Bureaux locaux
Bamako, Gao, Kidal, Ménaka, Mopti et Tombouctou
Nombre de membres du personnel
79
Besoins budgétaires annuels
192 000 USD

Réalisations

  • Grâce au fonds d’affectation spéciale du HCDH, la Division des droits de l’homme et de la protection a mis en place un programme visant à aider les organisations non gouvernementales maliennes à fournir une assistance juridique et un accès aux autorités judiciaires à Bamako aux victimes de violences sexuelles et fondées sur le genre. Ce programme couvre notamment leur protection ainsi que les frais de transport.
  • La Division des droits de l’homme et de la protection soutient la Commission Vérité, Justice et Réconciliation depuis sa création en 2014. Depuis janvier 2017, ce soutien a permis de faciliter le recueil de témoignages par les bureaux régionaux de la Commission. La Division a également fourni un appui fonctionnel à la Commission d’enquête internationale pour le Mali, qui a été établie en 2018. Elle soutient en outre l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali dans la conduite de missions sur le terrain dans le pays, ainsi que d’autres mécanismes internationaux des droits de l’homme. Ces actions ont permis à la Division de renforcer sa collaboration avec les autorités maliennes dans le cadre de leurs activités de lutte contre l’impunité face aux violations des droits de l’homme et aux atteintes à ces droits.
  • La Division des droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA continue d’organiser des formations sur les droits de l’homme pour les membres des forces de défense et de sécurité maliennes, la société civile et la Commission nationale des droits de l’homme du Mali, ainsi que des campagnes de sensibilisation sur la violence sexuelle liée aux conflits contre des femmes et des filles, notamment des personnes déplacées, ainsi que sur les enfants touchés par les conflits armés. La MINUSMA a également fourni un soutien technique à la Cour Constitutionnelle du Mali afin qu’elle intègre les aspects des droits de l’homme dans son travail.
  • Malgré une situation dégradée en matière de sécurité et des conditions de travail très difficiles, le personnel de la Division des droits de l’homme et de la protection a continué à mener à bien sa mission d’enquête, de suivi, de signalement et de renforcement des capacités. Plusieurs alertes rapides et bulletins urgents ont contribué à sensibiliser et à impliquer les parties prenantes afin de prévenir des attaques, de soutenir et de protéger des civils dans un contexte marqué par une violence accrue entre communautés dans le centre du Mali, ainsi que dans le cadre d’opérations de lutte contre le terrorisme dans le centre et le nord du pays.

Partenaires

Partenaires : organismes, fonds et programmes des Nations Unies, Groupe de cinq pays du Sahel (G5 Sahel), organisations internationales et régionales, Gouvernement du Mali, Parlement du Mali, Ministère de la justice et des droits de l’homme, forces de l’ordre et système judiciaire, Commission nationale des droits de l’homme, Médiateur de la République du Mali, organisations de la société civile

Domaines d’action du HCDH

Piliers thématiques

  • Mécanismes : amélioration de l’application des recommandations formulées par les mécanismes internationaux des droits de l’homme
  • Responsabilité : consolidation de l’état de droit et du principe de responsabilité concernant les violations des droits de l’homme
  • Paix et sécurité : alerte rapide, prévention et protection des droits de l’homme dans les situations de conflit et d’insécurité

Évolutions

  • Prévention

Populations mises en avant

  • Les femmes

Dernière révision : juin 2020

VOIR CETTE PAGE EN :

Mots-clés