Skip to main content

Activités du HCDH en faveur des peuples autochtones

Le HCDH et les peuples autochtones

La Section des peuples autochtones et des minorités du HCDH apporte son expertise dans le domaine spécifique des droits des peuples autochtones. Elle aide le Haut-Commissaire et, plus largement, le HCDH à mener des activités globales en faveur des peuples autochtones. Par ses initiatives et ses conseils, le HCDH s’emploie à continuer de donner aux peuples autochtones les moyens de protéger et de promouvoir leurs droits.

Outre la coordination d’un programme de bourses destinées aux jeunes autochtones, la Section soutient le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les peuples autochtones. Elle assure également les services de secrétariat pour le Mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones. Le Rapporteur spécial sur les droits des peuples autochtones bénéficie quant à lui du soutien du Service des procédures spéciales du HCDH.

Des progrès historiques

L’attention que le système des Nations Unies prête aux droits des peuples autochtones s’est progressivement accrue au cours des dernières décennies, depuis la création du Groupe de travail des Nations Unies sur les populations autochtones en 1982 et la Convention (n° 169) de l’Organisation internationale du Travail relative aux peuples indigènes et tribaux de 1989, jusqu’à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones de 2007 et la rédaction du document final de la Conférence mondiale sur les peuples autochtones de 2014.

La Conférence mondiale et le plan d’action à l’échelle du système des Nations Unies

Conformément à un engagement pris lors de la Conférence mondiale sur les peuples autochtones de 2014, un plan d’action à l’échelle du système sur les droits des peuples autochtones* a été élaboré en 2015 avec le soutien du Groupe d’appui interorganisations sur les questions autochtones pour assurer une approche cohérente en vue d’atteindre les objectifs de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. 

Ce plan met l’accent sur l’action au niveau des pays pour promouvoir la mise en œuvre de la Déclaration et fournir un cadre afin de mesurer le soutien et les progrès concernant le travail mené par les Nations Unies pour faire progresser les droits et le bien-être des peuples autochtones du monde. En savoir plus sur la mise en œuvre du plan d’action à l’échelle du système

Appel à l’action : construire un avenir inclusif, durable et résilient avec les peuples autochtones

En 2020, le Groupe d’appui interorganisations sur les questions autochtones a saisi l’opportunité du cinquième anniversaire du plan d’action à l’échelle du système sur les droits des peuples autochtones pour le revitaliser et renforcer les efforts collectifs et cohérents réalisés à l’échelle du système des Nations Unies en organisant un appel à l’action sur la construction d’un avenir inclusif, durable et résilient avec les peuples autochtones. Cet appel à l’action* a été approuvé en novembre 2020 par le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination (CCS), l’instance de coordination la plus ancienne et la plus élevée du système des Nations Unies, composée des chefs de secrétariat de 31 entités du système des Nations Unies.

Cet appel à l’action vise à :

  • assurer une participation plus systématique des peuples autochtones aux processus et initiatives des Nations Unies qui les concernent ;
  • renforcer les actions ciblées au niveau des pays pour soutenir les droits des peuples autochtones et tirer des enseignements des bonnes pratiques ;
  • accroître le degré de responsabilité concernant le plan d’action et en améliorer la visibilité ;
  • renforcer la ventilation des données sur les peuples autochtones pour assurer une plus grande visibilité de ces peuples et de leur situation.

Appel à l’action 2020 en faveur des droits humains

L’appel à l’action 2020 en faveur des droits humains du Secrétaire général et la décennie d’action et de résultats pour le développement durable offrent de véritables occasions de progresser, avec les peuples autochtones, vers la réalisation des objectifs de développement durable et des droits inscrits dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

En outre, les programmes menés par les Nations Unies devraient s’appuyer sur les recommandations et les rapports des mécanismes des Nations Unies dédiés aux peuples autochtones, des organes conventionnels, de l’Examen périodique universel et des procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme, ainsi que des organes de contrôle de l’Organisation internationale du Travail.