Skip to main content

Communiqués de presse Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Guatemala : le Haut-Commissaire inquiet face aux tentatives visant à compromettre le processus électoral

27 juillet 2023

GENÈVE (le 27 juillet 2023) – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Volker Türk a exprimé jeudi sa profonde inquiétude face aux tentatives visant à compromettre le processus électoral au Guatemala, qui pourraient aboutir au non-respect de la volonté des électeurs. 

Après avoir examiné les résultats préliminaires du premier tour des élections présidentielles, le Tribunal suprême électoral a confirmé que les candidats des partis Semilla et UNE participeraient au second tour le 20 août.

Après la confirmation des résultats le 12 juillet, le Bureau du Procureur général et un juge de première instance ont demandé que le parti Semilla soit suspendu en raison d’irrégularités présumées dans la manière dont il a été constitué. Le lendemain, la Cour constitutionnelle a provisoirement décidé que Semilla pouvait participer au second tour.

Par la suite, le Bureau du Procureur général a effectué des perquisitions et des saisies au Tribunal suprême électoral, au Bureau de l’état civil et au siège du parti Semilla. Des mandats d’arrêt ont également été délivrés contre deux fondateurs du parti Semilla et le directeur adjoint du Bureau de l’état civil.

La compatibilité de ces actions avec le droit international des droits de l’homme et l’état de droit suscite des préoccupations.

Le Haut-Commissaire a réitéré l’appel crucial lancé par le Secrétaire général des Nations Unies contre toute coercition et toute ingérence arbitraire ou illégale dans les processus de vote et les règles électorales. M. Türk a notamment demandé aux autorités de veiller à ce que le Tribunal suprême électoral et le Bureau de l’état civil puissent travailler en toute indépendance et sans ingérence indue.

« Les autorités doivent garantir l’intégrité du processus électoral et le respect de la volonté des électeurs, telle qu’ils l’ont exprimée le 25 juin », a déclaré le Haut-Commissaire.

« Des élections libres et équitables et la séparation des pouvoirs sont essentielles au maintien de l’état de droit et constituent la base d’une démocratie qui protège et promeut les droits de l’homme », a-t-il ajouté.

« Les manifestations de ces dernières semaines ont été pacifiques, mais je suis préoccupé par la montée de la méfiance et de la polarisation au sein de la société guatémaltèque. Je demande instamment aux autorités de continuer à garantir le droit de la population à exprimer ses griefs », a déclaré le Haut-Commissaire.

FIN

Pour plus d’informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter :

À Genève
Liz Throssell : + 41 22 917 9296 / [email protected] ; ou
Marta Hurtado : + 41 22 917 9466 / [email protected]

Suivez et partagez

Twitter @UNHumanRights
Facebook unitednationshumanrights
Instagram @unitednationshumanrights