Skip to main content

Communiqués de presse Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Australie : Volker Türk déplore le résultat du référendum, qu’il considère comme une occasion manquée, et appelle à l’inclusion et à la participation

24 octobre 2023

Des personnes se rassemblent lors d’une marche organisée par la campagne « Yes23 » en faveur du « oui » au prochain référendum australien sur les questions aborigènes, au bord de la rivière Todd, à Alice Springs, en Australie, le 17 septembre 2023. © REUTERS/Jaimi Joy

GENÈVE (le 24 octobre 2023) – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Volker Türk, s’est déclaré mardi profondément déçu par le fait que le référendum sur la reconnaissance constitutionnelle des peuples aborigènes et insulaires du détroit de Torres en tant que peuples premiers d’Australie n’ait pas été adopté. Il a toutefois exprimé sa confiance dans le fait qu’il existe encore une forte volonté de créer un nouveau pacte avec les peuples autochtones.

« Je suis profondément déçu face à cette occasion manquée de reconnaître officiellement les peuples aborigènes et insulaires du détroit de Torres dans la Constitution australienne et de leur donner une plus grande voix au Parlement du pays », a déclaré M. Türk, après l’expiration d’une « semaine de silence » réclamée par les dirigeants aborigènes à la suite du vote.

« Toutefois, je trouve encourageant que l’Australie mène un débat extrêmement important sur l’ampleur des désavantages et de l’exclusion dont souffrent les peuples autochtones. Il est réconfortant de voir que selon les résultats des sondages, les jeunes Australiens ont largement soutenu ce changement constitutionnel, ce qui est encourageant quant aux progrès à réaliser à l’avenir. »

M. Türk a exhorté tous les Australiens à adopter et à raviver l’esprit de la Déclaration d’Uluru venue du cœur, qui propose un plan d’action complet en faveur de la réconciliation pour tous les Australiens, et à le faire dans un climat positif fondé sur les droits humains, sans haine, sans racisme et sans peur.

Le Haut-Commissaire s’est par ailleurs dit choqué par les discours alarmistes, les fausses informations et la désinformation qui ont pris de plus en plus d’ampleur au cours de la campagne.

Plus de 60 % des personnes ayant voté, et la majorité des votants dans les six États, ont voté « non » aux propositions visant à modifier la Constitution afin de reconnaître les peuples aborigènes et insulaires du détroit de Torres d’Australie et de créer un organe chargé de conseiller le Parlement.

« Bien que ce référendum ait échoué, les problèmes qu’il cherchait à résoudre ne disparaîtront pas. La question des droits à l’égalité, à l’autodétermination et à la participation des peuples autochtones aux décisions les concernant, y compris par le biais de leurs organes autonomes, demeure essentielle pour l’avenir de l’Australie, et elle est renforcée par les obligations internationales du pays en matière de droits humains », a déclaré Volker Türk.

« Les dirigeants politiques doivent s’efforcer d’unir plutôt que de diviser les Australiens sur cette question et redoubler d’efforts pour tendre la main aux peuples premiers d’Australie, sur la base d’une égalité totale et d’un respect mutuel, afin de trouver d’autres moyens de remédier à leur exclusion et à leur désavantage persistants. »

Pour plus d’informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter :

À Genève
Jeremy Laurence : + 41 22 917 9383 / [email protected] ; ou
Marta Hurtado : + 41 22 917 9466 / [email protected]

À Nairobi
Seif Magango : + 254 788 343 897 /[email protected]

Suivez et partagez

Twitter @UNHumanRights
Facebook unitednationshumanrights
Instagram @unitednationshumanrights

 

VOIR CETTE PAGE EN :