Skip to main content

Déclarations Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Meurtres de civils au Burkina Faso

15 novembre 2023

A partir de

Porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme : Liz Throssell

Nous suivons les rapports alarmants faisant état d’un massacre qui aurait eu lieu la semaine dernière dans la région Centre-Nord du Burkina Faso.

Selon plusieurs sources, entre le 5 et le 8 novembre 2023, un grand nombre de civils, principalement des enfants, des femmes et des personnes âgées, auraient été tués dans le village de Zaongo, province de Namentenga, région Centre-Nord, dans des circonstances encore incertaines. Les autorités ont confirmé au moins 70 décès ; cependant, certains rapports indiquent qu'une centaine de personnes pourraient avoir été tuées et un grand nombre blessées. Cet incident, au cours duquel plusieurs propriétés ont été incendiées, aurait également conduit les villageois à fuir la zone.

Notre bureau au Burkina Faso continue de rechercher des informations sur ce qui s'est passé mais n’est pas à ce stade en mesure d'identifier les auteurs. Pour des raisons de sécurité, il est difficile d'accéder à la zone et de parler aux témoins et aux survivants.

Nous appelons les autorités de transition à mener rapidement une enquête approfondie, indépendante et transparente sur ces allégations graves. Les personnes responsables de ces actes doivent être traduites en justice, dans le cadre de procès équitables et transparents, et des réparations doivent être accordées aux victimes.

Pour plus d’informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter :

À Genève

Liz Throssell : + 41 22 917 9296 / [email protected];
Marta Hurtado : + 41 22 917 9466 / [email protected]

Suivez et partagez

Twitter @UNHumanRights
Facebook unitednationshumanrights
Instagram @unitednationshumanrights

 

VOIR CETTE PAGE EN :