Skip to main content

À propos de la prévention et des droits de l’homme

Le HCDH et la prévention 

Chaque pas vers une meilleure mise en œuvre du programme en faveur des droits de l’homme est un acte de prévention, étant donné qu’il renforce les liens entre les communautés, consolide le développement inclusif et contribue à la paix.

Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme
La Déclaration universelle des droits de l’homme : un outil de prévention pour instaurer la paix et réaliser le développement durable, New York, 26 septembre 2018

Pour que tout être humain puisse exercer pleinement ses droits de l’homme, ces droits devraient être respectés en tout temps et tout lieu. Une part essentielle du travail effectué par les Nations Unies pour protéger et promouvoir les droits de l’homme pour tous a donc pour objectif de prévenir les violations de ces droits

Dans la mesure du possible, le système des droits de l’homme des Nations Unies – c’est-à-dire les traités, les organes et les mécanismes qui ont été créés au fil des ans pour promouvoir les droits de l’homme – vise en premier lieu à empêcher que des violations des droits de l’homme ne se produisent ou, lorsqu’elles se produisent, à s’attaquer à leurs causes afin d’éviter qu’elles ne se reproduisent à l’avenir. Le HCDH travaille avec les États Membres afin de soutenir leurs capacités en matière de prévention des violations des droits de l’homme. Le Conseil des droits de l’homme cherche également à renforcer ses moyens par rapport à son propre mandat de prévention.

Un cercle vertueux de prévention et de protection

Les droits de l’homme ont un rôle plus vaste à jouer dans la réalisation des autres objectifs des Nations Unies : promouvoir le développement durable, prévenir les conflits et pérenniser la paix. En vertu de la Charte des Nations Unies, la protection des droits de l’homme est étroitement liée à la prévention des crises et des conflits et au maintien de la paix et de la sécurité internationales. La violence et les conflits entraînent souvent des violations des droits de l’homme, mais ces violations peuvent également être à l’origine de violents conflits. La défense des droits de l’homme peut par conséquent contribuer à réduire le risque de violence et de conflit. 

Dans un document où il expose sa conception de la prévention, le Secrétaire général a appelé l’ensemble des organes des Nations Unies à tout mettre en œuvre pour aider les pays à prévenir les situations de crise, qui font payer un lourd tribut à l’humanité, affaiblissent les institutions et réduisent les capacités, au détriment de la paix et du développement. Dans son Appel à l’action en faveur des droits humains, le Secrétaire général souligne que la meilleure protection est toujours de prendre les devants pour prévenir les menaces pesant sur la vie et les droits des personnes et que la prévention n’est jamais aussi efficace que lorsque les États Membres assument leurs responsabilités en matière de droits de l’homme. La mise en place de systèmes visant à garantir la protection de ces droits pour tous est une composante essentielle du système international de prévention des conflits et des crises. 

Le HCDH travaille avec d’autres organes du système des Nations Unies, notamment le Cabinet du Secrétaire général, le Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix, le Département des opérations de paix, le Bureau de la coordination des activités de développement et le Centre des Nations Unies pour les opérations et la gestion des crises afin de veiller à ce que les droits de l’homme soient au cœur des efforts de prévention des Nations Unies.

Un tournant vers la prévention

À l’aide de son Plan de gestion actuel, le HCDH a effectué un tournant vers la prévention, qui est devenue une priorité traversant l’ensemble de ses travaux. De par leur nature, les actions en matière de droits de l’homme sont souvent menées en réaction à des événements, après que des violations des droits de l’homme, des conflits ou des crises soient déjà devenus une réalité. En se tournant vers la prévention, le HCDH vise à intervenir plus tôt et de manière plus stratégique afin de lutter contre les risques de violations, de conflits ou de crises avant qu’ils n’aient des répercussions sur la vie des gens. 

Le HCDH développe ses moyens d’alerte rapide et travaille avec les autres acteurs du système des Nations Unies pour faire de la prévention et de la consolidation de la paix une réalité sur le terrain. Une alerte rapide et une prévention efficaces nécessitent que l’on prête attention à tous les droits de l’homme – les droits économiques, sociaux et culturels autant que les droits civils et politiques – et que l’on s’attaque aux risques le plus tôt possible, dans les contextes de développement comme dans les interventions d’urgence et les opérations de paix.