Skip to main content

La sécurité des journalistes et la question de l’impunité

Sélectionner Sélectionner

La sécurité des journalistes et les droits de l’homme

La liberté des médias est essentielle pour garantir des sociétés démocratiques, libres et participatives. Les journalistes et les médias sont indispensables pour garantir la transparence et la responsabilité des autorités publiques et gouvernementales. Pourtant, la liberté des médias et la sécurité des journalistes sont menacées dans le monde entier.

Ces dernières années, le HCDH a constaté une augmentation de l’ampleur et du nombre d’attaques contre la sécurité physique des journalistes et des professionnels des médias, ainsi qu’une hausse des incidents affectant leur capacité à exercer leur liberté d’expression, notamment des menaces de poursuites, des arrestations, des emprisonnements, le refus de leur fournir l’accès à l’information et l’absence d’enquêtes et de poursuites pour les crimes commis à leur encontre.

Le travail du HCDH sur la sécurité des journalistes

Le HCDH est chargé de promouvoir et de protéger l’exercice effectif de tous les droits de l’homme par tous, y compris le droit à la liberté d’expression, dont la liberté des médias, ainsi que les autres droits des journalistes et des professionnels des médias. Pour cela, le HCDH est chargé d’effectuer les activités suivantes :

  • mettre en œuvre les mandats de l’Assemblée générale et du Conseil des droits de l’homme sur la sécurité des journalistes ;
  • mettre en œuvre, en conjonction avec l’UNESCO et par le biais d’un large processus de consultation, le Plan d’action des Nations Unies et contribuer à sa mise en œuvre, et coprésider le Réseau de l’ONU avec l’UNESCO ;
  • surveiller les violations et en faire rapport ;
  • sensibiliser l’opinion publique par des déclarations publiques et des lettres, notamment sur des cas individuels et sur la répression des médias ; collaborer avec les États Membres, les organisations internationales et régionales et les organisations de la société civile ; participer à des manifestations ou les organiser, par exemple la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes contre les journalistes, des conférences et des tables rondes.
  • fournir des conseils techniques par l’intermédiaire des présences nationales et régionales du HCDH, par exemple sur la mise en place et le fonctionnement d’un mécanisme de protection spécifique, ainsi que des formations et le renforcement des capacités ;
  • collaborer avec les titulaires de mandats au titre des procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme et les organes conventionnels des droits de l’homme concernés sur la sécurité des journalistes et la liberté des médias.
  • établir des rapports sur l’indicateur 16.10.1 des objectifs de développement durable en sa qualité d’organisme responsable.

Derniers rapports


A/HRC/55/39 : Séminaire d’experts sur les menaces juridiques et économiques pesant sur la sécurité des journalistes (2023)


A/HRC/54/49 : Rapport succinct de la table ronde sur l'éducation au numérique, aux médias et à l'information (2023)


A/78/270 : Rapport du Secrétaire général sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité (2023)


A/HRC/49/40 : Rapport de la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme sur la sécurité des journalistes (2022)


A/76/285 : Rapport du Secrétaire général sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité (2021)


Voir tout

Ressources


2021 #JournalistsToo – Les femmes journalistes prennent la parole