Skip to main content

Rapporteur spécial sur le Bélarus

Navigation Blocks

Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme au Bélarus

Sélectionner Sélectionner
Navigation Blocks

Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme au Bélarus

Introduction

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a établi le mandat de Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme au Bélarus dans sa résolution 20/13, adoptée le 28 juin 2012. Le mandat a depuis été renouvelé chaque année. Miklós Haraszti (Hongrie) a exercé les fonctions de Rapporteur spécial du 1er novembre 2012 au 31 octobre 2018. Anaïs Marin (France) occupe ce rôle depuis le 1er novembre 2018.

Titulaire du mandat actuel

Anaïs Marin est une chercheuse indépendante basée à Varsovie, en Pologne et associée au programme Russie et Eurasie à Chatham House, Londres, Royaume-Uni.. Cette spécialiste des sciences politiques, et en particulier dans les relations internationales et les études russes, est titulaire d’un doctorat de Sciences Po, où elle a étudié le droit international public et la politique comparée en se concentrant sur les transformations postcommunistes en Europe centrale et orientale. Elle a également participé à plusieurs missions d’observation électorale de l’OSCE et du BIDDH, notamment au Bélarus. Elle est également l’auteure de nombreuses publications sur les politiques nationales bélarussiennes.

Présentation du mandat

Conformément à la résolution A/HRC/20/13 du Conseil des droits de l’homme, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme au Bélarus est chargé :

  1. de surveiller la situation des droits de l’homme au Bélarus et de faire des recommandations en vue de son amélioration ;
  2. d’aider à la mise en œuvre des recommandations figurant dans le rapport de la Haute-Commissaire (A/HRC/20/8) au Conseil des droits de l’homme présenté en juin 2012 ;
  3. d’aider le Gouvernement bélarussien à s’acquitter des obligations qui lui incombent dans le domaine des droits de l’homme ;
  4. d’offrir un soutien et des conseils à la société civile ;
  5. de solliciter auprès de toutes les parties prenantes concernées des informations se rapportant à la situation des droits de l’homme au Bélarus, de recevoir et d’examiner ces informations et de prendre les mesures qui s’imposent ;
  6. de faire rapport tous les ans au Conseil des droits de l’homme et à l’Assemblée générale. 
Informations de contact

Nous vous encourageons à transmettre toute information utile au titulaire du mandat en écrivant à [email protected].

Ancien Rapporteur spécial


Miklós HARASZTI
(Hongrie) 2012-2018