Skip to main content

Rapporteur spécial sur le droit au développement

Objectif du mandat

Plus de 30 ans après l'adoption de la Déclaration sur le droit au développement, des milliards de personnes à travers le monde sont laissées pour compte et n'ont toujours pas vu leur droit au développement se réaliser.

Le rapport de 2015 sur les objectifs du Millénaire pour le développement indiquait que 800 millions de personnes vivaient encore dans une pauvreté extrême et souffraient de la faim. En 2015, plus de 160 millions d'enfants de moins de cinq ans souffraient encore des conséquences de la malnutrition. Presque 50 % des travailleurs mondiaux travaillaient encore dans des conditions de vulnérabilité. À l'heure actuelle dans les villes des pays en développement, on estime que plus de 880 millions de personnes vivent dans des conditions comparables à des habitants de bidonvilles.

En savoir plus sur le droit au développement en tant que question relevant des droits de l'homme

À propos du mandat

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a établi le mandat du Rapporteur spécial sur le droit au développement dans sa résolution 33/14, adoptée le 29 septembre 2016. M. Saad Alfarargi a été nommé premier Rapporteur spécial et a pris ses fonctions le 1er mai 2017. Son mandat a été prolongé pour une durée de trois ans en 2019, par la résolution 42/23 et en 2022 par la résolution 51/7

Dans le cadre de son mandat, le Rapporteur spécial fournit des orientations pratiques pour la réalisation effective du droit au développement aux niveaux local, national, régional et international. Il participe également à l'intégration des droits de l'homme dans les efforts de développement et à la promotion du droit au développement dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

En savoir plus sur l'historique du mandat

Titulaire du mandat actuel

Surya Deva

Surya Deva a pris ses fonctions de Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit au développement le 1er mai 2023. Surya Deva est professeur à la faculté de droit et directeur du centre du droit de l’environnement de l’Université Macquarie, en Australie. Il mène des recherches dans divers domaines, dont les entreprises et les droits de l’homme, le droit constitutionnel comparé, le droit international des droits de l’homme, le développement durable, les changements climatiques et l’égalité des genres. Il a été membre du Groupe de travail sur la question des droits de l’homme et des sociétés transnationales et autres entreprises de 2016 à 2022. Il a conseillé plusieurs organismes des Nations Unies, gouvernements, institutions nationales des droits de l’homme, sociétés multinationales, syndicats et organisations de la société civile sur des questions liées aux entreprises et aux droits de l’homme.

Lire la biographie complète de Surya Deva

Documents clés

Rapporteur spécial sur le droit au développement – Une introduction au mandat

Ce document donne un aperçu du rôle du Rapporteur spécial sur le droit au développement, des obstacles qu'il doit surmonter et de ce qu'il entend réaliser durant son mandat. Il résume également les aspects du développement liés aux droits de l'homme.


Rapporteur spécial sur le droit au développement - Lignes directrices et recommandations sur la réalisation concrète du droit au développement


Coordonnées

Surya Deva
Rapporteur spécial sur le droit au développement
HCDH-UNOG,
8-14 Avenue de la Paix
1211 Genève 10,
Suisse

Télécopie : + 41 22 917 9006
Courriel : [email protected]

Précédents titulaires du mandat


Saad Alfarargi (Égypte)
2017-2023

Activités

Conférence publique sur le thème « Droit au développement et changement climatique : la voie à suivre »
English
18 janvier 2024

Blog sur « Entreprises, droits de l’homme et développement : arguments en faveur d’un changement de cap en 2024 et au-delà »
English
1er janvier 2024

Événement parallèle de la COP28 « Renforcer l'action climatique en créant des synergies avec le cadre international des droits de l'homme »
English
2 décembre 2023

Séminaire sur « Entreprises, droits de l’homme et développement : arguments en faveur d’un changement de cap »
English
3 novembre 2023